DFCO – GFC Ajaccio (1-1) : Dijon s’en sort bien

Ecrit par Kevin Petit Le 21 février 2015 à 02:00

Dans un match opposant deux concurrents directs à la montée dans l’élite, Dijon et le Gazélec Ajaccio n’ont pas réussi à se départager et se quittent sur un  match nul (1-1). Globalement dominés par les Corses, les Bourguignons ont affiché des difficultés à la fois offensives et défensives. Un point qui n’arrange pas les affaires du DFCO dans la course à la montée.

 

 

Tavarès avait ouvert le score pour Dijon (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Tavarès avait ouvert le score pour Dijon (Nicolas GOISQUE/www.focale.info)

Face à des Ajacciens qui n’ont plus connu la défaite depuis huit matchs, la tâche s’annonçait difficile pour les Dijonnais. A l’inverse de leur dernière sortie à domicile contre Sochaux, les hommes d’Olivier Dall’Oglio ont réalisé un match décevant. Incapable de prendre le jeu à son compte, le DFCO ne s’est procuré quasiment aucune véritable occasion franche. Sans idée offensive, les Côte-d’Oriens ont également affiché des carences défensives laissant trop d’espaces à l’attaque Corse. Malgré un jour sans, Dijon a réussi à conserver le minimum, c’est-à-dire le point du nul.

Peu d’occasions

Dans ce genre de rencontre, le plus important est surtout de ne pas perdre la rencontre. Et cela se confirme dans ce premier acte. Aucune des deux formations ne prend de risque et toutes deux  restent bien en place. En confiance, les Corses monopolisent le ballon sans pour autant se montrer véritablement dangereux. Les minutes défilent dans une pauvreté technique incroyable. Ne trouvant pas la solution au sol, Dijon insiste dans le jeu long, mais par manque de justesse ses ballons ne trouvent pas preneur. Après deux tentatives non cadrées de Bénet et Raspentino (13’, 15’), le stade Gaston-Gérard croît en l’ouverture du score. Après un rush de Bamba, le latéral dijonnais transmet à Raspentino à l’entrée de la surface qui  bat Maury. Cependant, l’arbitre assistant lève son drapeau et refuse le but. Cinq minutes plus tard, les supporters bourguignons assistent à la véritable ouverture du score côte-d’orienne. Sur un nouveau long ballon de William Rémy, Jérémie Bréchet manque son contrôle. Julio Tavares en profite et s’arrache pour tromper Clément Maury (1-0, 30’).

Des carences défensives

Un avantage qui n’est que de courte durée. Ducourtioux, parti dans le dos de Souprayen, se remet sur son pied gauche et centre au second poteau. Le ballon traverse la surface de réparation et atterrit dans les pieds de Larbi oublié par Bamba. Le milieu Ajaccien contrôle et arme une frappe qui trompe Baptiste Reynet avec l’aide du poteau (1-1, 36’). Dijon n’est pas loin de la correctionnelle deux minutes après l’égalisation des Corses. Sur un long centre de Rivieyran, Boutaïb reprend de la tête à l’entrée de la surface. Une reprise qui prend la direction de la lucarne mais Reynet s’envole et claque parfaitement le ballon. La défense bourguignonne est en difficulté. Elle a du mal à remporter ses duels et laisse trop d’espace au Gazélec. A la pause, les deux équipes rentrent au vestiaire sur ce score d’un but partout.

Dijon souffre mais résiste

Les visiteurs attaquent la seconde période sur un autre rythme. Plus agressifs et incisifs, les joueurs de Thierry Laurey dominent et étouffent les locaux. Poggi et compagnie pensent obtenir un penalty sur une main de Steven Paulle mais l’arbitre ne siffle pas. En face, les Dijonnais n’arrivent pas à répondre que ce soit dans les duels ou dans le jeu accumulant les erreurs techniques et les mauvais choix. Le Gazélec profite de l’apathie bourguignonne pour se procurer

Ajaccio a montré d'avantage d'agressivité positive que son adversaire (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Ajaccio a montré d’avantage d’agressivité positive que son adversaire (Nicolas GOISQUE/www.focale.info)

les meilleures occasions de la seconde période. Sur son premier ballon, Grégory Pujol n’est pas loin de donner l’avantage aux Corses. Après une frappe de Boutaïb détournée par Reynet dans ses pieds, l’expérimenté attaquant Ajaccien, seul aux six mètres, ne parvient pas à pousser le ballon au fond des filets. Ajaccio continue d’insister et sur une inspiration géniale de Ducourtioux, la formation Corse manque de peu de doubler la mise mais Baptiste Reynet repousse le cuir. Une nouvelle fois, Pujol, tel un renard des surfaces, a bien suivi mais sa tentative est contrée par Paulle (78’). Dijon n’est pas loin de craquer mais résiste. L’entrée de Cissé au milieu fait du bien et permet aux Côte-d’Oriens de poser un peu plus leur jeu. Dans les dernières minutes, les joueurs d’Olivier Dall’Oglio ne sont pas loin de réaliser le hold up parfait mais la reprise de Cissé frôle la lucarne de Maury (91’). Le DFCO est passé à côté de son match et manque une belle occasion de reprendre sa place sur le podium.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DFCO sur la page du club !

 

Commentez cet article