Et un et deux et trois zéro pour les Ducs !!!

Vainqueurs in extremis des deux premiers matchs de la série de leur huitième de finale de Ligue Magnus les opposant aux Chamois de Chamonix, le Ducs du Dijon Hockey Club avaient l’occasion de se qualifier dès ce soir à Trimolet en cas de nouvelle victoire. Les coéquipiers d’un Anthony Rech en pleine bourre depuis le début des play-offs n’ont pas laissé passer l’occasion en s’imposant 3-2 durant les prolongations. L’opération reconquête après la phase régulière décevante est bien lancée avec cette série remportée 3-0. Issue, en revanche, assez cruelle pour les Savoyards avec une défaite sèche en trois rencontres qui ne reflète pas l’indécision de chacune des rencontres.

 

Les Ducs de Jarmo Tolvanen et Jonathan Paredes, forts de leurs deux récentes victoires face à ces mêmes Chamois, démarrent la rencontre sur un rythme très élevé. Chamonix plie mais ne rompt pas malgré les tirs nourris qui assaillent sa cage. Clément Fouquerel le gardien haut-savoyard se montre intraitable devant son but. Puis, le jeu s’équilibre, mais les deux formations rejoignent le vestiaire après vingt minutes de bon jeu sur la marque de 0-0.

 

la bataille a été rude (©Guillaume Meurisse/Hockey Hebdo/archives)
La bataille a été rude (©Guillaume Meurisse/Hockey Hebdo/archives)

De nouveau très serré

Dijon met à nouveau la pression en début de seconde période sans parvenir à transformer quatre minutes d’avantage numérique en buts précieux. Revenus à cinq contre cinq, les Chamois poussent à la faute les Ducs. Ceux-ci, sanctionnés, finiront par craquer en double infériorité numérique. Sur un tir plein axe depuis la ligne bleu, Matt Bissonnette ouvre le score (0-1 à 36’51’’). Chamonix prend l’avantage et entame la troisième période avec le mors aux dents. Henri-Corentin Buysse repousse les tirs qui se succèdent avant qu’Anthony Rech, magnifiquement servi, n’égalise (1-1 à 42’47’’). La patinoire rugit et salue la performance dans une ambiance de folie.

 

La délivrance par Caccioti

C’est encore ce même Anthony Rech qui va donner une avance d’un but aux Ducs quelques minutes plus tard, marquant ainsi son cinquième but en play-off ! Si l’affaire est bien engagée, elle reste fragile tant les retournements de situation sont nombreux au hockey. Et c’est le centre canadien Michael Beaudry qui va figer un court instant le public dijonnais (2-2 à 54’34’’). Les pénalités s’accumulent sans conséquence pour les deux équipes et le forcing dijonnais ne permet pas de briser l’égalité avant la sirène synonyme de prolongation. Celle-ci, contrairement aux deux rencontres précédentes conclues aux tirs au but, va désigner son vainqueur. Sur un tir de Sébastien Gauthier dans l’enclave, Steven Cacciotti s’empare du rebond et offre la victoire aux Ducs. Inouï et festif ! Trimolet exulte, une marée bleu et jaune envahie la glace avec la promesse de revoir les Ducs en quart de finale à Trimolet.

 

Anthony Rech a encore été décisif (Nicolas GOISQUE/archives)
Anthony Rech a encore été décisif (Nicolas GOISQUE/archives)

Du lourd pour la suite 

Chamonix, sixième de la saison régulière, voit son rêve prématurément interrompu. Dijon, onzième, est assuré de finir dans le top 8 en play-off. Pour commencer… L’adversaire en quart sera connu ce samedi ou au plus tard mardi. Cela pourrait être Rouen si Brest l’emporte face à Briançon, ou Grenoble dans le cas contraire. Pour les Ducs, match 1 et 2 les 27 et 28 février chez l’adversaire, match 3 à Dijon le mardi 3 mars à 20h00, et selon les résultats match 4 toujours à Dijon le mercredi 4 mars à 20h00. Si nécessaire, un match 5 aurait lieu à l’extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.