Chalon prend sa revanche dans le derby

Pour le compte de la vingt et unième journée de Pro A, la JDA accueillait son voisin et meilleur « ennemi », l’Élan Chalon. Au terme de 40 minutes bien maîtrisées et après avoir mené tout le match, ce sont les Chalonnais qui sont sortis vainqueurs du derby bourguignon (68-71). Erving Walker qui retrouvait son ancienne équipe est passé au travers, et la prestation d’ensemble de la JDA a été plutôt moyenne avec une adresse à 3 points d’une grande faiblesse (5/24). Le collectif de Chalon a pris le dessus (4 joueurs à 12 points ou plus) sur des locaux peu inspirés.

 

Chalon a mené toute la partie (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Chalon a mené toute la partie (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Mauvaise entame

Chalon rentre mieux dans son match et creuse rapidement un écart, avec notamment un panier primé d’Ilian Evtimov (4-13, 5e), bien servi par un Anthony Ireland au four et au moulin. La JDA peine en défense, et ne trouve pas d’adresse face à des Chalonnais en mission commando. Après 10 minutes les visiteurs mènent fort logiquement au score (17-25).

Domination chalonnaise

Sous l’impulsion d’Andre Harris et Zach Moss, Dijon revient progressivement dans le match (25-30, 14e). Sur un tir à 3 points de Steven Gray bien servi par Walker, puis un panier en contre-attaque de ce dernier, la Jeanne est de retour (30-30, 17e). Mais les partenaires d’un très bon Ireland (7 points et 6 passes décisives à ce moment du match) gardent leur patte sur ce match, en témoigne ce dunk surpuissant du « coyote » William Gradit après une interception (32-38, 19e). Le score ne bougera plus jusqu’à la pause, suite notamment à un air ball d’un Walker peu inspiré, permettant aux visiteurs de rentrer aux vestiaires en tête (32-38, 20e).

Walker, ici contré est passé à côté de son match (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Walker, ici contré, est passé à côté de son match (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Chalon fait la course en tête

La JDA n’y est toujours pas au retour des vestiaires à l’image de Harris et Walker qui sont à la peine, alors que Brandon Davies fait son match côté chalonnais (37-46, 25e). Dans la foulée, le swingman Jason Rich prend feu et enquille les paniers, sanctionnant une défense dijonnaise un peu trop permissive (42-51, 26e). Kris Joseph débloque son compteur personnel avec un shoot longue distance et réveille un peu la Jeanne (47-52, 28e). Mais c’est bien l’Elan Chalon qui est toujours en tête à l’orée d’un dernier quart-temps qui promet d’être explosif (49-56, 30e)…

Un réveil trop tardif…

Joseph fait rugir le Palais sur un magnifique spin-move qui envoie Scott Suggs au tapis… Le Canadien sert ensuite Moss pour le panier facile (51-56, 31e). Mais les Chalonnais sont adroits et font preuve d’une grande maîtrise. Les décisions arbitrales sont de plus en plus contestées par le public et Jean Louis Borg, après un panier d’Evtimov qui n’aurait jamais dû être comptabilisé (54-64, 34e), porte réclamation auprès de la table de marque… Les cadres de la JDA se réveillent quelque peu dans ce dernier quart-temps, à l’image de Gray qui rate son panier à 3 points mais se rachète dans la foulée avec l’interception et le panier (63-66, 37e) ! Le Palais se remet à y croire… D’autant que dans la foulée Moss sanctionne avec un and one, remettant les deux équipes sur un pied d’égalité (66-66, 37e).

Maladresse finale

Ce sont les supporteurs de l'Elan qui cahntaient à la fin du match ( Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Ce sont les supporteurs de l’Elan qui chantaient à la fin du match ( Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

 

Le match devient irrespirable, et malgré la roublardise de Moss qui joue des coudes dans la peinture pour inscrire un précieux panier, Chalon est toujours devant. Ireland se joue de Walker pour  inscrire un très gros tir… comptabilisé à 3 points (68-71), alors qu’il reste moins d’une minute 30. La suite sera cruelle pour les Dijonnais qui bénéficieront de 3 possessions pour arracher la prolongation… Mais Walker échouera derrière la ligne des 6 mètres 75, puis Harris, puis Gray et de nouveau Walker (!!) qui manquera un énième shoot à 10 mètres. La défaite est logique mais amère pour Dijon, qui n’est pas passé loin du hold-up (68-71).

RETROUVEZ TOUTES LES PHOTOS DU DERBY ICI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.