La JDA termine l’Eurocoupe par une victoire

 

Les hommes de Jean Louis Borg ont brisé leur mauvaise dynamique, en terminant leur parcours européen par une victoire en Slovénie contre l’Olimpija Ljubljana (73-76). Les Dijonnais ont dû s’arracher pour s’octroyer cette victoire et repartir du bon pied avant le derby contre Chalon ce week-end.

 

Steven Gray a parfois été spectaculaire durant cette rencntre (Nicolas GOISQUE/archives)
Steven Gray a parfois été spectaculaire durant cette rencontre (Nicolas GOISQUE/archives)

Un match physique
Dans une ambiance peu conviviale, les gradins étant en grande partie vide, le match commence sur un rythme assez lent. Les deux équipes commettent quelques erreurs et surtout elles sont en place défensivement. Finalement il y aura moins de 30 points marqués dans le premier quart temps, les Dijonnais prenant un peu d’avance (12-15).
Plus le temps passe et plus le match semble échapper aux Slovènes. Les transmissions ne sont pas bonnes, la défense est plus fragile et surtout la finition n’est pas là. Pendant plusieurs minutes le jeu des deux équipes va perdre en fluidité et les fautes vont s’accumuler. C’est donc aux lancers francs que la plupart des points vont se marquer, un exercice dans lequel les Slovènes vont se montrer d’une grande imprécision, laissant ainsi l’écart se creuser. Au final la JDA termine cette première mi-temps avec 12 points d’avance (28-40).

Une deuxième période en dents de scie pour la JDA 
Les Bourguignons commencent cette deuxième mi-temps sur les mêmes bases qu’en début de match, puis ils vont petit à petit monter en puissance. Pendant 8 minutes les Slovènes ne vont réussir à marquer que 4 petits points, alors que les joueurs dijonnais vont se libérer offensivement. Preuve en est l’enchaînement de dunks, dont deux de Steven Gray, en quelques minutes. A la 28ème minute le score est sans appel, plus 20 points pour Dijon (35-55). C’est à ce moment précis que les co-équipiers de Ferdinand Prénom vont se démobiliser, laissant de grands espaces en défense et devenant inefficaces en attaque. L’Olimpija Ljubljana ne va pas laisser passer cette occasion, au final dans les deux dernières minutes les locaux vont scorer 14 points, contre seulement 3 côté visiteur. Le match est relancé (49-58).

Erwing Walker a clos le match sur un apnier à 3 points au buzzer (Nicolas GOISQUE/archives)
Erving Walker a clos le match sur un panier à 3 points au buzzer (Nicolas GOISQUE/archives)

Un final intense

Les Dijonnais ont laissé leur adversaire revenir dans le match et ils peinent à reprendre le dernier quart temps. Andre Harris n’arrive plus à faire les bons choix et perd plusieurs ballons. En trois minutes les Slovènes sont à cinq points. S’engage alors une course poursuite le reste du temps où les hommes d’Ales Pipan ne vont rien lâcher. Petit à petit l’écart se rétrécit, passant de cinq points à trois points, puis se réduisant à un seul ! Finalement à 6 secondes de la fin, les locaux reviennent à égalité, c’est le moment que choisi Erving Walker pour tenter un shoot à trois points qui donnera la victoire aux Dijonnais sur le buzzer (73-76).
Après avoir compté 20 points d’avance à 12 minutes du terme, la JDA s’est rendu le match plus compliqué que prévu. Jean-Louis Borg a beaucoup fait tourner son effectif, privilégiant fort logiquement les joutes à venir en championnat, à commencer par le derby tant attendu par le public dijonnais. Il faudra rester concentré tout le long du match pour espérer l’emporter contre Chalon et reprendre la marche en avant en Pro A. En attendant, Dijon aura vraiment donné une belle image durant cette saison d’Eurocoupe !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.