Trois de Chute pour le Stade Dijonnais !!

Championnat de France Fédérale 2 de rugby, 14ème journée. On attendait une réaction du Stade Dijonnais qui se rendait à Suresnes ce dimanche, après les deux dernières défaites contre Strasbourg et Gennevilliers. Malheureusement c’est une nouvelle désillusion pour les Bourguignons (33-8). Les Dijonnais restent scotchés à leur 4ème place et voient le podium s’éloigner. 

 

Comme face à Gennevilliers, Dijon a subi durant toute une mi-temps, la seconde cette fois (Nicolas GOISQUE/archives)
Comme face à Gennevilliers, Dijon a subi durant toute une mi-temps, la seconde cette fois (Nicolas GOISQUE/archives)

Un choc équilibré en première période

Pourtant le match avait bien démarré pour les hommes de Laurent Bonventre. Il y a de l’agressivité, de l’impact et la faille est finalement trouvée à la 3ème minute avec une pénalité de Cabus. Ce premier temps fort sera l’un des rares des stadistes, l’équipe de Suresnes revient rapidement à égalité. Le combat est plutôt équilibré pendant le reste de la première mi-temps, et les Dijonnais répondent présents au niveau de l’intensité. Les deux équipes se quittent finalement à la pause sur le score de 6-3 pour Suresnes.

Les Stadistes craquent 

A l’entame de la 2ème mi-temps on espère que le Stade Dijonnais tient peut-être son premier succès de la phase retour contre un cador du championnat. Ce sentiment va s’estomper très vite lorsque Suresnes, alors en infériorité numérique, va faire parler sa puissance offensive. En un peu moins d’un quart d’heure les Parisiens vont marquer deux essais (18-3, 52′), dont un de 60 mètres, la défense dijonnaise est complètement débordée. L’équipe bourguignonne reste sans réaction, la défense est passive et en retard, le score s’alourdit logiquement et Dijon accuse 25 points de retard à 10 minutes du terme  (28-3, 70′)).
L’unique action du Stade Dijonnais dans ce second acte intervient à la 73ème avec un essai inscrit par Baliashvili, mais quelques minutes plus tard Suresnes reprend le dessus et marque un 4ème  essai, garantissant le bonus offensif.

Au final le Stade Dijonnais termine ce marathon contre les trois premiers du classement avec trois défaites. Les Bourguignons n’ont jamais réussi à tenir la cadence face aux pointures de Fédérale 2. Il faudra donc affronter l’ogre Rouenais dès le premier tours des phases finales. Autant dire que le Stade ne s’est pas placé dans les meilleures conditions.

Réaction:

Thomas Kohler (Nicolas GOISQUE/archives)
Thomas Kohler (Nicolas GOISQUE/archives)

Laurent Bonventre entraîneur du Stade Dijonnais: « Face à une très bonne équipe de Suresnes, virevoltante, on a été dépassés. En deuxième période il manque quelques plaquages, il n’en fallait pas moins pour gonfler le score. C’est une victoire logique, on a été pris par l’envie et la fraîcheur de Suresnes, et c’est vrai que  l’on sent une démobilisation du Stade Dijonnais depuis la qualification acquise à Noël.

Le talonneur du SD Thomas Kohler: « On fait une première mi-temps pas trop mauvaise, il y a des intentions de jeu mais on ne concrétise pas nos temps forts par manque de précision. Ensuite c’est un peu la déroute en deuxième mi-temps avec très peu d’inspiration de notre part. On manque un peu de tout sur ce match, de précision, d’engagement. On doit se préparer dès maintenant pour les 16èmes contre Rouen, mais si on veut pas être ridicules, il va falloir bosser dur à partir de maintenant ».     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.