La JDA tombe à Châlons-Reims

Pour le compte de la 20ème journée de Pro A, la JDA se déplaçait chez le promu Châlons-Reims. Pourtant à créditer d’un bon premier quart-temps, la Jeanne s’est totalement écroulée au cours d’un second quart-temps fatal (11-30).  Malgré un come-back en deuxième période, elle échoue à 6 petites longueurs (86-80). Le score ne reflète cependant pas vraiment une partie plutôt dominée par les hommes de Nicolas Antic. Il s’agit là de la 4ème défaite de rang, toutes compétitions confondues pour Dijon.

 

Aldo Curti a mené la révolte dans l'ultime quart temps mais sans succès (Nicolas GOISQUE/archives)
Aldo Curti a mené la révolte dans l’ultime quart temps mais sans succès (Nicolas GOISQUE/archives)

Meilleur départ pour la JDA…

Très appliqués en début de rencontre, les Dijonnais déroulent leurs systèmes. Châlons-Reims n’est pas encore totalement dans son match et Andre Harris mène la danse. Bien en place collectivement, la JDA domine légèrement après 10 minutes (14-17).

Des Champenois en verve

A la faveur d’un 16-2 sous l’impulsion d’un Da’Sean Butler intenable (4/6) à 3 points à ce moment du match le CCRB domine ce second quart-temps et la partie (37-22, 17e). La JDA est en manque criante de réussite en attaque, en témoigne l’adresse générale des Dijonnais (8/26) et le peu de points inscrits : 4 en 8 minutes 45 sur ce quart-temps (!) Par la suite, Sharaud Curry répond à Joss-Rauze à 3 points pour porter des locaux euphoriques, largement en tête à la mi-temps (44-28, 20e). Archi dominé au rebond, Dijon peine à exister face à un adversaire spécialiste des « gros coups » face aux équipes du haut de tableau (Limoges, Strasbourg, sont notamment tombés face aux Champenois).

Châlons-Reims résiste

Malgré la montée en puissance de Steven Gray qui plante deux paniers à 3 points coup sur coup, le CCRB tient bon grâce notamment à l’activité de Watkins. Pourtant la JDA ne lâche rien et tente de recoller sur les talons des Champenois, il est vrai, moins fringants qu’en première mi-temps. Gray permet aux siens de revenir dans le match grâce à son adresse (58-48). Mais derrière Michel Morandais lui répond à longue distance (61-48, 28e)… Dijon perd trop de ballons pour exister et peine à contenir les velléités offensives des locaux, poussés par une salle comble ! Le constat est accablant : chaque fois que la JDA revient à 10 longueurs, le CCRB, par des gros tirs, repousse les assauts dijonnais. Après 30 minutes, Châlons-Reims est toujours devant (67-54).

Si près, si loin

Le Chaud Public Rémois a consodérablement poussé son équipe (Nicolas GOISQUE/archives)
Le chaud public rémois a considérablement poussé son équipe (Nicolas GOISQUE/archives)

Sous l’impulsion d’Aldo Curti et d’un Ferdinand Prénom excellent, la Jeanne entame sa remontée (67-58, 32). Châlons-Reims se heurte à une défense dijonnaise un peu plus accrocheuse sur ce quart-temps. Et petit à petit, avec une meilleure agressivité, Erving Walker et les siens reviennent dans le match (71-67, 36e). Mais Dijon lâche de précieux points aux lancers francs (16/24 à la 38e), tandis que les locaux, et notamment Morandais, sont plus sereins sur la ligne (74-68, 38e). Steven Gray et Kris Joseph ne parviennent pas à scorer dans la raquette, et Butler, très clutch, en profite pour tuer le match derrière la ligne des 6,75 m (77-68). Malgré un dernier baroud d’honneur, la JDA pas vraiment présente en défense et assez maladroite, s’incline fort logiquement (86-80).

1 thought on “La JDA tombe à Châlons-Reims

  1. La coupe d’Europe à laissé des traces sur les organismes. Attention ce week-end the match à ne pas louper. Le classico à la maison contre chalon sur Saône, là il faudra absolument répondre par une grosse défense pour gagner ce match.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.