Le Stade Dijonnais passe à côté de son duel contre Gennevilliers

Ecrit par Rédaction Le 2 février 2015 à 11:19

Ce dimanche les Dijonnais avaient fort à faire avec la venue de Gennevilliers, 2ème de leur poule de Fédérale 2. La victoire était nécessaire afin de ne pas se laisser décrocher par l’adversaire du jour. Les locaux n’ont finalement pas réussi à gagner ce duel (12-14). Le Stade Dijonnais avait pourtant l’avantage à 5 minutes de la fin, mais il n’a pas réussi à maintenir ce score et voit donc Gennevilliers s’échapper au classement.

 

Le Stade a subi tout le premier acte (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Le Stade a subi tout le premier acte (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

La neige et la pluie n’ayant pas arrêté de tomber ces derniers jours, la pelouse du stade Bourillot n’était pas praticable, c’est donc sur le synthétique que les deux équipes vont s’affronter. Dès le début du match, Gennevilliers veut prendre l’avantage et multiplie les attaques. Dijon n’y est pas du tout, l’envie et l’agressivité sont côté visiteur et restées aux vestiaires pour les locaux.

 

Dijon aux abonnés absents dans un match à haute intensité

Ce qui devait arriver  arriva. Tonga est prié d’aller faire banquette 10 minutes et les visiteurs prennent la marque sur la pénalité qui suit (0-3). Les

Les Dijonnais ont enclanché la marche en avant en seconde période: trop tard (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Les Dijonnais ont enclenché la marche en avant en seconde période : trop tard (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Bourguignons indisciplinés sont sanctionnés et  vont passer la majeure partie du temps à courir après le score, n’arrivant pas à percer la muraille défensive de Gennevilliers. Et quand enfin ils y parviennent,  l’arbitre est là pour refuser l’essai à Jacquet. La tension monte très vite et plusieurs échauffourées vont avoir lieu tout au long de la rencontre. Durant ce premier acte le buteur bourguignon n’est pas en réussite et rate plusieurs tentatives. L’arrière est plus en réussite et idéalement placé il creuse l’écart d’un drop imparable peu avant la pause. Les deux équipes se quittent sur le score de 0-6 à la mi-temps.
Le Stade revient puis craque
Il a dû se dire des choses aux citrons. On sent enfin  les hommes de Laurent Bonventre agressifs et déterminés au retour sur le terrain. Cependant, un manque de justesse et de précision les empêche de concrétiser leurs actions offensives. Le salut vient alors des pénalités qui s’enchaînent et qui

Le capitaine Benoit Trapet ne décolèrait pas après la rencontre (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Le capitaine Benoit Trapet ne décolérait pas après la rencontre (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

permettent pour la première fois aux Bourguignons de passer devant par Cabus à l’entame du dernier quart d’heure (12-9, 66′). L’élan est clairement dijonnais et le public pousse en espérant un essai. Quelques décisions arbitrales provoquent incompréhension et colère dans les rangs locaux. Et si essai il va bien y avoir, c’est Gennevilliers qui, puisant dans ses ressources, ira en terre promise avec son paquet d’avants dans les dernières minutes de la partie.
Le Stade Dijonnais rate une occasion de se rapprocher du podium et de battre un adversaire direct du haut de tableau. Il se mettent en difficulté pour aborder les phases finales. Il faudra évidemment montrer autre chose, la semaine prochaine, face à un autre adversaire direct, le 3ème du classement : Suresnes.

 

 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du Stade Dijonnais sur la page du club !

 

Commentez cet article