DFCO Féminin – Templemars (2-1) : Le maintien se rapproche

Pour le compte de la 13ème journée de deuxième division féminine, les joueuses du DFCO se sont imposées contre Templemars Vendeville sur le score de deux buts à un. Une troisième victoire de suite en championnat qui fût longue à se dessiner.

 

Chacune des équipes a eu sa période (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Chacune des équipes a eu sa période (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

A l’inverse de leurs homologues masculins, les filles du DFCO connaissent un début d’année 2015 intéressant. Pour la première fois de la saison, les coéquipières d’Anaïs Brahier ont réussi à enchaîner trois victoires consécutives en championnat. Ce nouveau succès contre Templemars permet aux Bourguignonnes de voir l’objectif de maintien se rapprocher à grands pas. Face aux Nordistes, les Dijonnaises ont tout de même éprouvé de nombreuses difficultés dans le jeu, notamment durant le premier acte. Grâce à une meilleure seconde période, les Côte-d’Oriennes ont pu renverser le score.

 

Dix bonnes premières minutes

Les joueuses du DFCO entament bien la partie avec un bloc compact qui joue haut. Les attaquantes bourguignonnes sont vite trouvées dans la profondeur. Une domination pas loin d’être concluante. Sur un centre fort devant le but de Laura Bouillot, la défense templemaroise se dégage mal. Le ballon retombe dans les pieds d’Ophélie Cuynet qui se remet sur son pied droit et déclenche une frappe qui passe de peu à côté de la lucarne gauche d’Hillary Damman.

 

Les Dijonnaises ont buté sur la gardienne adverse en première période (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Les Dijonnaises ont buté sur la gardienne adverse en première période (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Manque de concentration fatal

Templemars est en difficulté mais profite d’une erreur de Léa Massibot, qui manque son dégagement après une passe en retrait de Leboeuf, pour obtenir un coup de pied de coin. Sur ce corner, la gardienne dijonnaise juge mal la trajectoire du ballon et Rachel Robert, seule au second poteau, n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but vide (0-1, 10’). Contre le cours du jeu, les filles de Jérémie Descamps, aidées par l’absence de marquage de la défense bourguignonne, ouvrent le score sur leur première opportunité.

 

Dijon déjoue totalement    

Ce but fait mal aux joueuses de Samuel Riscagli qui commencent à douter et à subir. De leur côté, les Nordistes sont libérées et jouent plus haut. Templemars n’est pas loin d’inscrire le but du break mais Mathilde Decool ou Caroline Gracial, les attaquantes templemaroises, perdent leur duel face à Léa Massibot (15’, 18’). Les visiteuses continuent d’imposer un pressing intense. Dijon a du mal à ressortir proprement le ballon et subit de plus en plus. Les deux équipes se projettent très vite vers l’avant mais multiplient les pertes de balles et autre imprécisions techniques.

 

Templemars s'es montré dangereux durant le premier acte(Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Templemars s’est montré dangereux durant le premier acte (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Les occasions pour Templemars

Le DFCO n’arrive plus à se créer d’occasion hormis un coup franc frappé en force par De Azeuedo bien capté par Hillary Damman (30’). Une nouvelle fois, Dijon ne passe pas loin de la correctionnelle après un bon jeu à trois entre Camille Doligmon, Caroline Gracial et Mathilde Decool, cette dernière s’en va défier une deuxième fois Léa Massibot. Et c’est encore la gardienne bourguignonne qui remporte le duel et sauve son équipe (31’). Les Nordistes peuvent regretter leur manque d’efficacité et rentrent au vestiaire avec ce court avantage d’un but à zéro.

 

Une réaction salutaire

Après ce  premier acte difficile, Dijon reprend le match avec de bien meilleures intentions. Plus agressives et plus copactes, les Dijonnaises arrivent de nouveau à ressortir proprement et à enchaîner les passes. C’est tout d’abord, Pauline Desbourdieux, à deux reprises, qui tente sa chance d’une volée du gauche puis d’une frappe du droit. A chaque fois, Hilary Damman se couche parfaitement pour bloquer le ballon (51’, 54’). Le DFCO maintient la pression sur la défense nordiste. Un peu après l’heure de jeu, Nathalie Grammont lance Laura Bouillot dans le dos de la défense adverse et se retrouve seule face à Damman. Un peu excentrée sur  la droite, l’attaquante dijonnaise déclenche une frappe croisée au ras du sol. Damman est battue mais le ballon heurte le poteau (65’).

 

Lindsay Derré a inscrit deux buts sur corners (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Lindsay Derré a inscrit deux buts sur corners (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Corners payants

Dijon pousse et voit son salut arriver sur un corner. Bouillot dévie le ballon qui arrive dans les pieds de Lindsay Derré. Seule au deuxième poteau, elle fusille Damman et égalise pour Dijon (1-1, 70’). Templemars est dans le dur  et n’arrive plus à se projeter vers l’avant. C’est sur un nouveau corner que Dijon réussit à faire la différence. Le ballon de Desbourdieux traverse la surface et atterrit dans les pieds de Lindsay Derré. La latérale côte-d’orienne expédie le ballon au fond des filets (2-1, 88’). Les Dijonnaises gèrent bien les dernières minutes et s’adjugent la victoire au terme d’une rencontre où elles auront affiché deux visages différents.

 

Le coach Bourguignon se satisfait du résultat , pas complètement de la manière (Nicolas GOISQUE/www.focale.info)
Le coach bourguignon se satisfait du résultat, pas complètement de la manière (Nicolas GOISQUE/www.focale.info)

La réaction de l’entraîneur dijonnais, Samuel Riscagli :

« On a une première mi-temps difficile parce qu’on s’est quasiment mis le but tous seul entre la gardienne qui manque son dégagement et l’absence de marquage sur le corner. Pourtant on avait bien entamé le match où on monopolisait le ballon. C’était difficile de revenir, on a eu du mal à ressortir la tête de l’eau. Après en deuxième mi-temps, on a eu de meilleures intentions, on a mis plus d’impacts. On a surtout arrêté de jouer sur les côtés fermés et on a eu une meilleure occupation de l’espace. On a marqué sur deux coups de pied arrêtés, comme quoi c’est intéressant dans des matchs difficiles. On savait qu’elles avaient des problèmes sur les coups de pied arrêtés, notamment au deuxième poteau. On l’avait travaillé toute la semaine à l’entraînement. On aurait pu marquer un ou deux buts en plus mais un match nul n’aurait pas été un mauvais résultat non plus. Je pense que les filles de Templemars ne méritent pas non plus de s’incliner. Trois victoires d’affilée, c’est une première cette saison. On se rapproche de la 5ème place, c’est bien. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.