Coupe de France : Dijon poursuit sa route !

Ecrit par Kevin Petit Le 4 janvier 2015 à 23:59

L’année 2015 démarre parfaitement pour le DFCO qui est venu à bout de Caen au terme des prolongations sur le score de trois buts à deux. Menés au score à deux reprises, les Bourguignons ont su puiser dans leur ressources mentales pour obtenir une qualification méritée au vue de la rencontre.

 

Diony a été décisif lors de sa rentrée en cours de jeu (Nicolas GOISQUE/archives)

Diony a été décisif lors de sa rentrée en cours de jeu (Nicolas GOISQUE/archives)

Pour ce premier match de l’année 2015, Olivier Dall’Oglio a décidé de faire quelque peu tourner son effectif. La confiance qui règne au sein de ce groupe bourguignon se fait sentir dès le début de match. Les pensionnaires de ligue 2 ont la maîtrise du cuir et font preuve d’application tant sur le plan offensif que défensif où les deux lignes de quatre ne laissent aucun espace aux locaux. Une domination bourguignonne qui est malheureusement stérile sans réelles occasions même si Rivière a eu quelques bonnes situations (8′ et 10′). En face, les Caennais peinent terriblement à enchaîner les passes et s’approcher du but de Perraud.

Une première lucarne…

Il faut un exploit individuel de la révélation normande, N’Golo Kanté, pour réussir à décanter la situation. Après un raid solitaire de près de 70 mètres, le jeune milieu caennais n’est pas attaqué et décoche une superbe frappe qui se loge dans la lucarne droite de Perraud (1-0, 17′). Ce but fait mal au DFCO qui a perdu sa maîtrise. A l’inverse, les joueurs de Patrice Garande semblent reprendre confiance. Il faut attendre la demi-heure de jeu pour voir les visiteurs inquiéter Rémy Vecoutre. Tavares puis Rivière  tentent leur chance mais à chaque fois l’ancien Lyonnais s’interpose de belle manière (30′ et 33′).

Suivie d’une seconde !

En plus d’un gardien en forme, l’arbitre de la rencontre, Ruddy Buquet, semble oublier un penalty pour le DFCO après un tirage de maillot de Da Silva sur Jérémie Bela. Les Côte-d’Oriens parviennent quand même à concrétiser leur temps fort sur un coup franc de Benet qui dépose le ballon sur la tête de Diallo qui bat Vercoutre et permet au DFCO de revenir rapidement au score. Mais Dijon craque une nouvelle fois juste avant la mi-temps sur une perte de balle de Philippoteaux, Adéoti arme une frappe qui va dans la lucarne gauche avec l’aide du poteau. Les coéquipiers de Matthieu Duhamel ont marqué sur leurs deux seuls véritables occasions et mènent au terme des 45 premières minutes (2-1).

 

Tavares a pesé sur la défense Caennaise (Nicolas GOISQUE/archives)

Tavares a pesé sur la défense Caennaise (Nicolas GOISQUE/archives)

Une deuxième période plus insipide

Après la pause, le match est moins rythmé et baisse en intensité. Dijon conserve le ballon et étouffe les locaux sans pour autant être véritablement dangereux. Il faut attendre la 68ème minute de jeu pour voir les Bourguignons menaçant sur une reprise de la tête de Tavares bien captée par Vercoutre. Les Malherbistes reculent mais restent sereins tant les Bourguignons ont du mal à s’approcher de la surface caennaise. Mais à dix minutes du terme, Dijon revient une nouvelle fois au score sur une nouvelle ouverture en profondeur, Diony frappe fort en angle fermé et trouve la lucarne opposée (2-2, 80′). Le DFCO pousse mais n’arrive pas à faire la différence et les 22 acteurs doivent aller en prolongation.

Un coaching gagnant

Les joueurs sont fatigués, la prolongation n’arrange personne. C’est donc au mental qu’il faudra aller chercher la qualification. Et à ce jeu ce sont les Côte-d’Oriens qui s’en sortent le mieux. Les visiteurs maîtrisent à nouveau le ballon et sont plus haut. Plus en confiance, Tavares s’essaye même à  un retourné acrobatique qui passe de peu au-dessus du but caennais (99′). Les hommes d’Olivier Dall’Oglio réussissent enfin à prendre l’avantage à la fin de la première mi-temps de la prolongation. Les deux entrants, Diony et Mollet, font la différence. Sur une touche de Paye, le premier remise pour le second qui fusille Vercoutre d’une demi-volée à bout portant sous la barre. Maintenant qu’ils mènent au score, les Dijonnais doivent tenir. Les Normands réagissent par l’intermédiaire d’Imorou avec une demi-volée des 20 mètres qui passe de peu à côté de la lucarne gauche (109′). Les vagues caennaises se multiplient mais Dijon fait le dos rond. Les hommes de Patrice Garande jettent leur dernière force dans la bataille en vain les Côte-d’Oriens conservent leur avance et valident leur billet pour les 16es de finale.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DFCO sur la page du club !

 

Commentez cet article