JDA – Gravelines : Une victoire au courage

Ecrit par Kevin Petit Le 30 décembre 2014 à 01:02

Malgré une grande maladresse au shoot, la JDA Dijon Basket est venue à bout du BCM Gravelines-Dunkerque sur le score de 68 à 62. Les Bourguignons enchaînent une cinquième victoire de suite en Pro A soit la 11ème de la saison. Les coéquipiers de Steven Gray partent pour une semaine de vacances bien méritées.

John Rauze a été très précieux (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Kevin Joss Rauze a été très précieux (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

 

La fin d’année réussit bien aux hommes de Jean-Louis Borg qui ont remporté leurs quatre derniers matchs de championnat. En confiance, les Dijonnais démarrent bien la rencontre en menant rapidement les débats grâce à Moss puis Gray (10-2, 5′). Les Gravelinois peinent à rentrer dans la rencontre mais peuvent compter sur leur arme numéro un, Pape Sy. L’ailier du BCM ouvre le compteur des Nordistes, et deux tirs à trois points d’Andrew Albicy permettent aux Nordistes de revenir au score rapidement (10-10, 6′). Gravelines se reprend et finit bien ces dix premières minutes. Malgré tout, les deux formations affichent une très grande maladresse aux tirs avec un 6 sur 18 côté dijonnais. Au terme du premier quart temps, les deux équipes sont au coude à coude, 15-15.

Festival d’erreurs techniques

Le match reprend sur les mêmes bases et ce sont les Gravelinois qui mènent la danse sous l’impulsion d’un Andrew Albicy plutôt en réussite avec un six sur sept à trois points. A l’image du début de match, le second quart est marqué par un manque d’adresse au shoot. En vingt minutes, les hommes de Jean-Louis Borg n’ont passé que 10 tirs sur 37 tentatives, soit 27% de réussite. Un faible pourcentage dont les joueurs de Christian Monschau ne profitent pas dans la mesure où ils affichent les mêmes carences que les locaux. Les Nordistes sont devant au score à la pause  mais de très peu, (23-28).

Les supporteurs dijonnais peuvent être content de la première partie de saison(Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Les supporteurs dijonnais peuvent être contents de la première partie de saison (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Walker moins étincelant

On prend les mêmes et on recommence. Toujours aussi peu inspirées, les deux formations multiplient les mauvais gestes et les imprécisions offensives. Moins en vue depuis quelques matchs, le meneur de poche de la JDA, Erving Walker, confirme son coup de mou de fin d’année. Moins percutant et décisif dans le jeu, son rayonnement moindre se fait ressentir. En revanche, Steven Gray et Kévin Joss-Rauze sont au-dessus du lot et maintiennent Dijon dans le match. Le troisième quart est un copier-coller des deux premiers, mais au terme de celui-ci, les Côte-d’Oriens ne sont plus menés que de deux points, 43-45.

Dijon finit bien le match

Il faut attendre les dix dernières minutes de la rencontre pour voir la JDA repasser devant au score. Toujours sous l’impulsion de Gray, meilleur marqueur dijonnais avec 19 points, et Joss-Rauze, précieux dans le jeu offensif et défensif, les Bourguignons se portent mieux. De plus, Erving Walker a décidé de se réveiller. Il enchaîne les accélérations et déstabilise la défense adverse. Le virevoltant meneur bourguignon devient enfin décisif par sa force de pénétration. De leur côté, les Nordistes baissent le pied physiquement et n’arrivent plus à prendre de rebond offensif, ce qui d’habitude est l’une de leurs forces. Dijon prend la mesure de son adversaire et s’impose au final 68 à 62. Un victoire obtenue au courage, qui confirme la très bonne première partie de saison des hommes de Jean-Louis Borg.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info de la JDA Dijon sur la page du club !

 

Commentez cet article