JDA – Quakenbrück (69-65) : Une victoire longue à se dessiner

Ecrit par Kevin Petit Le 18 décembre 2014 à 02:31

Pour son dernier match de première phase d’Eurocoupe, la JDA Dijon Basket s’est imposée sur le fil contre les Dragons de Quakenbrück (69-65). Un match difficile pour les hommes de Jean-Louis Borg qui ont dû courir après le score durant presque la totalité de la rencontre. Sous l’impulsion d’un André Harris en forme, meilleur marqueur du match avec 21 points, les Bourguignons ont su renverser le score.

Dijon a eu du mal en attaque(Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Dijon a eu du mal en attaque (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Ce match contre le dernier du groupe permettait d’ enchaîner après une bonne performance collective défensive sur le parquet de Nancy. L’objectif était aussi de terminer par un succès après deux défaites de suite contre Gran Canaria et Cantù. Sans réelle motivation, ayant obtenu sa qualification il y a trois semaines, la JDA rentre timidement dans ce match. Eliminés depuis un moment, les Allemands jouent sans complexe et passent en tête dès le début de la rencontre (10-2, 4’). Même si leur défense est fébrile, les Côte-d’Oriens reviennent rapidement au score et arrivent même à prendre l’avantage juste avant la fin du premier quart (16-15, 10’).

Une attaque en panne

Dijon n’arrive pas à reproduire la même performance défensive qu’à Nancy. Même s’ils  prennent peu de points, les Bourguignons laissent des espaces à l’intérieur et donnent trop de possibilités de shoot aux Allemands. L’attaque dijonnaise ne se porte pas mieux. En première période, les locaux affichaient un taux de réussite de 30% sur les tirs longue distance contre 60 pour les visiteurs. Et même à deux points, Dijon n’est qu’à 46% contre 60% pour Quakenbrück. De ce fait, les Dragons reprennent facilement l’avantage en profitant des moindres erreurs bourguignonnes. A la pause, la JDA est menée  34 à 27.

La JDA est passée devant en toute fin de match (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

La JDA est passée devant en toute fin de match (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Un troisième quart à deux vitesses

A l’image de leur début de match, les locaux dorment encore dans les premières minutes de la seconde période. Les coéquipiers d’André Harris encaissent un nouveau 7-0, qui permet aux visiteurs de creuser l’écart (27-41, 24’). Une nouvelle fois dans la réaction au lieu d’être dans l’action, les hommes du président Michel Renault réagissent et refont leur retard. Même si le meneur bourguignon, Erving Walker, ne rayonne pas autant que depuis le début de saison, Dijon peut s’appuyer sur Harris pour marquer et Gray pour accélérer. Quand les locaux accélèrent et mettent davantage de pression, ils maîtrisent le match et comblent facilement leur retard. A la fin du troisième quart, les Côte-d’Oriens ne sont menés que de trois points, 43-46.

Une victoire sur le fil

Les dix dernières minutes sont tendues.Les Dragons de Quakenbrück reprennent sept points d’avance après un énième shoot à trois points marqué par Toppert (46-53, 34’), le public du Palais des Sports s’inquiète. La perspective d’une deuxième défaite de suite à domicile se profile. Heureusement, comme depuis de le début de la rencontre, Dijon réagit et revient une nouvelle fois dans la partie grâce à Walker tout d’abord qui égalise (60-60, 37’) et à l’intenable Harris qui donne définitivement l’avantage à ses coéquipiers (66-65, 39’). Walker conclut le match avec trois lancers-francs transformés. Au final, la JDA l’emporte 69 à 65. Un succès acquis au mental en revenant à chaque fois au score. Les hommes de Jean-Louis Borg peuvent désormais se tourner vers la réception d’Orléans ce samedi.

 

Retrouvez les photos du match ici

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info de la JDA Dijon sur la page du club !

 

Commentez cet article