Le DFCO féminin en 32ème de finale de Coupe de France

Deux fois rejointes au score après avoir pris l’avantage sur des réalisations de Justine Pacaud, les Dijonnaises du DFCO Féminin sont finalement venues à bout de Blanzy (71) en 64ème de finale de la coupe de France (2-2  5 tab à 4). Il a fallu en passer par la séance des tirs aux buts. Dijon qui a évolué dans une formation remaniée et rajeunie poursuivra donc l’aventure dans cette compétition. Pour l’instant l’heure est à la trêve.

Justine Pacaud a été décisive avec deux buts marqués (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Justine Pacaud a été décisive avec deux buts marqués (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

 

Justine Pacaud maître artilleur

Blanzy obtient vite une première occasion mais Massibot veille au grain. Dijon prend ensuite le contrôle des opérations mais sans dominer outrageusement. A la vingtième minute Justine Pacaud se trouve idéalement placée à la réception d’un centre de Laura Bouillot pour fusiller l’infortunée gardienne adverse et ouvrir le score. On ne sent pas forcément Blanzy capable de réagir dans cette rencontre relativement équilibrée mais assez pauvre en occasions franches. Les filles de Samuels Riscagli se font pourtant surprendre au pire des moments. Léa Massibot ne peut rien sur le tir à bout portant de Pinto bien servie par le centre de sa partenaire. Tout est à refaire.

Dijon affichait un effectif considérablement rajeuni (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Dijon affichait un effectif considérablement rajeuni (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Léa Massibot décisive

Les partenaires de Laura Bouillot, dont plusieurs toute jeunes qui jouent habituellement avec la réserve, poussent en début de seconde période et l’avant centre dijonnaise rate de peu le  cadre. Les rouges reprennent cependant l’avantage de nouveau par Justine Pacaud, très présente hier, d’une belle reprise des 20 mètres à l’heure de jeu. Durant un moment on pense que Dijon va plier l’affaire. Léa Paillard touche du bois mais comme en première période Blanzy parvient à égaliser en toute fin de match. Il faut en passer par les tirs aux buts. Dijon est impeccable et léa Massibot offre un arrêt salvateur sur la quatrième tentative adverse qui propulse donc son équipe en 32ème de finale. Tirage au sort ce mardi.

Réaction du coach Samuel Riscagli

« Que dire sinon que l’essentiel est là! Avec la qualification Les 2/3 de l’équipe qui a joué hier sont nées entre 1994 et 1998. La classe « biberon » du DFCO s’est donc imposée dans ce match couperet de coupe de France non sans difficulté mais avec beaucoup de promesses… Les jeunes pousses dijonnaises accèdent au 32ème de finale de la coupe de France et préservent la suprématie bourguignonne lors de ce derby disputé!  On s’est imposé avec une équipe considérablement remaniée qui à laissé la part belle à la jeunesse, preuve que le club à de beaux jours devant lui et que sa formation est de qualité! Place maintenant à la trêve des confiseurs avant de se retrouver le 29 décembre pour la reprise de l’entraînement! »

 

Retrouvez les photos de la rencontre sur Focale.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.