Humilié par Billère (22-33) le DBHB se prépare de sacrées fêtes !!

Ecrit par Nicolas Goisque Le 12 décembre 2014 à 01:38

Après avoir laissé filer une victoire qui lui tendait les bras à Angers, le Dijon Bourgogne Handball qui avait laissé entrevoir un léger mieux, notamment en défense, espérait faire la fête en son Palais pour ce dernier match de l’année 2014. Malheureusement ce fut un véritable fiasco. Menés de bout en bout par les Pyrénéens, particulièrement  maladroits en attaque et souvent en manque total de solutions, les Dijonnais se sont fait punir par un adversaire qui a joué son match. Après la rencontre le président Desserey a eu des mots forts, parlant de honte, évoquant un grand moment de solitude pour lui et interpellant ses joueurs sur leur statut de professionnels, leur demandant d’avoir de l’envie et des………

Les 8 buts de Chardon n'auront servi à rien (©Eric Bontemps/DBHB)

Les 8 buts de Chardon n’auront servi à rien (©Eric Bontemps/DBHB)

 

On ne va pour une fois pas revenir en détail sur cette rencontre. Les chiffres parlent d’eux mêmes. – 11 à l’arrivée. Menés de 3 buts dès la 7ème minute les coéquipiers du capitaine d’un soir Loupadière, (en l’absence de Stojinovic) n’ont jamais pu revenir sur cet écart. Après une tentative de réaction en début de seconde période, les Dijonnais n’y arrivant pas ont fini par lâcher mentalement.

Beaucoup trop de déchet

Après 5 minutes de jeu on comptait déjà 4 pertes de balle. Quasiment sans solutions sur sa base arrière le DBHB butait sur la haute défense de Billère et rendait de nombreux ballons. Dans un premier temps c’est l’arrière droit Querin qui se régalait au tir (4 buts en 10 minutes). Poletti et Chardon trouvaient  bien quelques solutions dans un ensemble particulièrement brouillon. 14 pertes de balle, 4 ou 5 immanquables, 2 jets de 7 mètres manqués, à la mi-temps la coupe est déjà pleine. Si l’on ajoute à cela un manque de réussite sur les quelques beaux mouvements à l’inverse de celle parfois insolente des visiteurs, on se dit qu’à -4 à mi parcours les locaux s’en tirent presque bien.

 

Capitaine d'un soir Cédric Loupadière n'a pu mener les siens au succès (©Eric Bontemps/DBHB)

Capitaine d’un soir Cédric Loupadière n’a pu mener les siens au succès (©Eric Bontemps/DBHB)

Dijon sombre

Une fois de plus le président rejoint ses joueurs aux vestiaires à la mi-temps, pour leur tenir le discours rapporté ci-avant. Une intensité plus importante en défense fait croire que la voix présidentielle va porter des fruits. Dijon a plusieurs balles de -2 qu’il ne convertit pas, la faute toujours aux même maux. Après dix minutes de vain sursaut, les hommes de Krizanovic lâchent définitivement le morceau. Verdier se régale sur son aile (11/11) et le score enfle devant un Palais, tantôt sonné, tantôt remonté contre un arbitrage il est vrai peu lisible, mais aussi grondeur avec quelques sifflets descendant vers ses joueurs. C’est la tête bien basse que les Dijonnais accueilleront le coup de sifflet final. Une remise à plat totale s’impose. Les fêtes risquent d’être quelque peu agitées au DBHB.

 

Réaction: Marc Poletti: « C’est une déculottée, on a galéré sur beaucoup de secteurs de jeu. Leur gardien fait un bon match mais il y a beaucoup, beaucoup trop de déchets aux shoots. En plus on a aucune réussite au contraire de Billère. il y a un manque de confiance dans ce groupe relativement jeune et nouveau avec un nouvel entraîneur. Il y a beaucoup de choses à prendre en considération. Il nous faut un match plein, un match de référence pour lancer une autre saison… »

 

 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DBHB sur la page du club !

 

Commentez cet article