Nanterre stoppe l’incroyable série de la JDA (100-105)

Ecrit par Rédaction Le 7 décembre 2014 à 02:40

623. Comme le nombre de jours où la JDA est restée invaincue, maître de son antre, le Palais des Sports. Soit 23 matchs de saison régulière. Mais après 40 minutes d’une intensité exceptionnelle plus 5 minutes supplémentaires de prolongation, Nanterre est venue à bout d’une équipe dijonnaise quelque peu dans le dur physiquement, sans doute à cause du match disputé en milieu de semaine à Gran Canaria. Pourtant, la JDA a tout tenté, à l’image d’un Ferdinand Prénom auteur d’une partie presque parfaite (24 points à 12/13 aux tirs, plus 6 rebonds) ou d’un Walker une nouvelle fois, au four et au moulin.

Réussite exceptionnelle des deux équipes

 

L'énorme match de Ferdinand Prénom n'aura pas suffi (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

L’énorme match de Ferdinand Prénom n’aura pas suffi (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Dès le début du match, les deux équipes sont en verve. A l’image de Clark, Gray et Shuler, les pistoleros sont de sortie et le score est fleuve (25-28). Le duel de JFL entre Prénom et Jaiteh est magnifique, l’intérieur dijonnais inscrivant 10 points contre 8 pour son homologue. La JDA n’arrive pas à stopper les attaques des Nanterriens.

Et cela ne va pas en s’arrangeant puisque Jamal Shuler a décidé de s’occuper de tout pour la JSF : il inscrit 8 points de rang en moins d’une minute (15 points en 19 minutes en première mi-temps, 29 pts au final). Du côté de la JDA, Mendy limite la casse grâce à une grosse activité dans la raquette (36-45), tandis que Walker est muselé par Clark puis Gomis… Mais sur contre-attaque, exercice qui fait la force de la JDA à domicile, Walker retrouve son coup de rein nécessaire et va chercher des points faciles dans la raquette. A l’image de ce circus shot conclu avec la faute par le meneur américain de la JDA (41-47). Clark et Walker se rendent coup pour coup mais c’est le premier cité qui permet à son équipe de rentrer aux vestiaires en tête avec un shoot au buzzer à 5 mètres (50-47).

Un vrai match de playoffs

Harris jusqu’alors peu en réussite retrouve un semblant d’adresse mais la JDA peine toujours autant à stopper la JSF. Gray et Clark se rendent la politesse et alimentent un score qui n’en finit plus d’enfler. Nanterre jouit d’une réussite à 3 points exceptionnelle, tandis que la JDA peine à longue distance. L’entrée énergique de Alingue, auteur d’un contre énorme, et un gros tir à 3 pts de Walker font lever le Palais (68-67 ). Le retour aux affaires de Prénom fait du bien à la JDA. Mais en face, Clark est in the zone et rentre des gros tirs. Les deux équipes se retrouvent à égalité à l’orée des 10 dernières minutes qui s’annoncent explosives…

La JSF plus pragmatique…

Jamal Schuler aura été l'arme fatale de Nanterre avec 38 d'évaluation (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Jamal Schuler aura été l’arme fatale de Nanterre avec 38 d’évaluation (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Bis repetita dans ce 4 ème quart-temps puisque les deux équipes se rendent coups pour coups. La JDA en panne d’adresse extérieure s’en remet à son pivot Ferdinand Prénom qui convertit les offrandes dans la raquette. Chaque possession devient de plus en plus cruciale, et s’il y en a un qui ne tremble pas c’est bien Jamal Shuler qui enchaîne les tirs dans toutes les positions. L’arrière de la JSF creuse un écart alors qu’il ne reste plus que 3 minutes 30 à disputer (78-86)… Walker tente d’éteindre le feu mais dans la minute qui suit Harris écope d’une antisportive quelque peu sévère… Weems sanctionne Dijon dans la foulée (84-91). Riley passe totalement à côté de son match pour son retour dans la capitale des Ducs, il inscrit toutefois un lay-back dans le money time ultra-important… Mais la JDA va passer un 11-4 dans les 2 dernières minutes grâce à Walker et Prénom pour aller chercher au courage une prolongation, après que Shuler ait raté le tir de la gagne à 8 mètres (95-95, 40e).

Prolongation fatale

Les deux équipes sont fatiguées, après 40 minutes exceptionnelles. Mendy et Prénom creusent un petit écart dans cette prolongation (99-95)… En face Nanterre redouble d’intensité et réalise des stops importants en défense. Et la JDA va céder sous les coups de boutoir de Weems et ses coéquipiers… Le tournant du match se trouve sans doute sur cette action où tout le monde voit ce même Weems réaliser un marcher… Non sanctionné par le trio arbitral qui lui, voit une faute de Harris (99-102). Gray manque totalement son tir à 3 points sur l’action suivante et la JDA ne reviendra  pas. Une nouvelle fois pas dans ses standards défensifs, les Dijonnais s’inclinent  (100-105). Une défaite cruelle mais assez logique au final pour la Jeanne qui s’arrête donc à 23 victoires de rang à domicile en saison régulière. Rageant. Il va falloir vite se remettre à défendre pour la JDA qui vient tout de même d’encaisser la bagatelle de 295 points sur les 3 derniers matchs…

Retrouvez l’album photo de la rencontre sur Focale.info



 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info de la JDA Dijon sur la page du club !

 

Commentez cet article