La JDA subit la loi du leader Gran Canaria (94-60)

En déplacement sous le soleil et les palmiers de Las Palmas, les hommes de Jean-Louis Borg, déjà qualifiés, avaient l’occasion de relancer la course à la première place du groupe B de l’ Eurocoupe. Mais les Bourguignons n’ont rien pu faire et s’inclinent très lourdement face à Gran Canaria 94 à 60. Dépassés dans tous les compartiments du jeu, la JDA ne prépare pas au mieux la réception de Nanterre samedi prochain. De leur côté, avec leur huitième succès de rang en Eurocoupe, les Espagnols s’assurent la première place.

La JDA a été surclassé dans tous les compartiments du jeu (Nicolas GOISQUE/archives)
La JDA a été surclassée dans tous les compartiments du jeu (Nicolas GOISQUE/archives)

Invaincu depuis le début de la compétition, Gran Canaria aborde le match avec beaucoup de confiance. Les Espagnols impriment leur rythme et rentrent beaucoup mieux dans le match. Santana et Newley donnent le ton dès la première minute en inscrivant deux paniers à trois points. En cinq minutes, les Canaris font un premier break et mènent de 9 points. Les coéquipiers de Steven Gray subissent les assauts des locaux et l’écart ne cesse de croître. Les Côtes-d’Oriens n’y sont pas, tant dans l’agressivité défensive que dans l’adresse offensive. Au terme des dix premières minutes, Gran Canaria mène logiquement 21 à 12.

Un deuxième quart catastrophique

Malgré un premier quart difficile, les Dijonnais peuvent toujours espérer revenir à hauteur des Espagnols à condition de réagir. Mais c’est l’inverse qui se produit. Aucune réaction ne vient et les Bourguignons ratent complètement leur deuxième quart temps. Trop souvent pris de vitesse défensivement, les hommes de Michel Renault font beaucoup trop de fautes et donnent des points trop faciles aux locaux. En face, les Espagnols empilent les shoots à trois points. Une adresse impressionnante qui atteint un peu moins de 50% à la  mi-temps. Après vingt première minutes catastrophiques, les deux équipes rentrent au vestiaire sur le score de 49 à 23.

Une seconde période aussi compliquée

Après une première mi-temps aussi difficile, la réaction bourguignonne est attendue. Malheureusement, Gran Canaria reste au-dessus et maintient sa nette domination. Les paniers s’enchaînent pour les locaux et l’écart continue d’augmenter montant à plus de trente points. Les joueurs de Jean-Louis Borg ne retrouvent pas leurs vertues défensives avec trop peu d’agressivité et se laissent déborder par les nombreuses offensives espagnoles. La deuxième période est un calvaire pour les Dijonnais qui éprouvent les plus grandes difficultés à marquer. Dijon n’y croit plus et lache mentalement. Au final, Gran Canaria l’emporte logiquement et très largement 94 à 60. Une défaite très lourde pour la JDA qui a pêché physiquement, mentalement, mais aussi en affichant trop de lacunes dans le jeu. Les Bourguignons, qui ont sans doute laisser filer ce match auront l’occasion d’oublier cette défaite samedi avec la réception de Nanterre, un rendez-vous autrement important.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.