Les Ducs relèvent la tête

Ecrit par Rédaction Le 30 novembre 2014 à 13:02

Après un mois de brouillard ponctué d’absences pour blessures, et sans connaître la victoire, le DHC a magnifiquement clôturé novembre par un succès attendu ardemment dans la cité des Ducs.

 

Martin Gascon auteur de deux assistances(©Guillaume Meurisse/Hockey Hebdo)

Martin Gascon auteur de deux assistances (©Guillaume Meurisse/Hockey Hebdo)

Débuts difficiles

Le match face à Brest commence pourtant dans la brume. A peine le premier engagement perdu, les Dijonnais voient le palet remis de derrière leur cage à Alexandre Quesnel (assisté de Michal Dian et Vladimir Holik) pour l’ouverture du score. 0-1 après seize secondes de jeu… La réaction est immédiate et des tirs nourris s’abattent sur la cage de Léo Bertein le gardien brestois. Mais les Ducs obligés de s’exposer finissent par payer une nouvelle fois le prix (0-2 à 8’18’’ par Michal Dian assisté de Vladimir Holik). Suite à ce but, les joueurs de Jarmo Tolvanen et Jonathan Paredes se déchaînent et multiplient les occasions (9 tirs à 2) sans pour autant tromper le portier breton.

Reveil dijonnais

Un autre match commence en seconde période. Plus incisifs, les Ducs à force de travail en fond de zone offensive trouvent une ouverture peu évidente (1-2 à 23’05’’ par Romain Gutierrez assisté de Olivier Dame-Malka et Mathieu Briand). Joliment amené, le but suivant permet aux Ducs de revenir à égalité (2-2 à 28’17’’ par Mathieu Briand assisté de Romain Gutierrez et Alexandre Mulle). Souvent en attente à la pointe, les Albatros s’offrent un break par Nicolas Motreff qu’Henri-Corentin Buysse le gardien des Ducs écarte avec autorité. L’attaquant breton frustré essuie sa crosse sur le visage d’Aram Kevorkian qui s’écroule. Geste heureusement sans conséquence puisque deux minutes plus tard le Dijonnais sera impliqué dans le troisième but qui permet de prendre le commandement de la partie (3-2 à 30’25’’ par Anthony Rech assisté d’Aram Kevorkian et Kevin Bergin). Brest dépassé prend son temps mort. Quelques contres s’avèrent dangereux pour les Ducs mais le leadership a changé de camp.

Victoire 

Dominateurs, les Ducs proposent un jeu bien ficelé en troisième période. Sur une des rares pénalités qu’ils concèdent dans la soirée, les Dijonnais, grâce à Olivier Dame-Malka, vont donner un coup sévère sur les chapeaux ronds bretons. En dégageant puissamment le palet depuis le slot local, le défenseur canadien d’un tir à ras la glace trouve le gardien adverse qui dévie le palet dans sa lucarne ! (4-2 à 49’00’’ par Olivier Dame-Malka assisté de Martin Gascon) [4-5]. Le coup est rude pour les Albatros qui désormais subissent le jeu. Sur un nouveau gros travail derrière la cage bretonne, Anthony Rech sous pression se sort d’une situation difficile avec intelligence pour servir ses coéquipiers bien placés (5-2 à 54’35’’ par Ilpo Salmivirta assisté de Martin Gascon et Anthony Rech). Ni les deux minutes à quatre contre quatre, ni les tirs cadrés de part et d’autre n’apporteront d’évolution au score. Les Ducs l’emportent tandis qu’Ilpo Salmivirta conserve son casque de meilleur pointeur de l’équipe avec un total de quatorze points en onze parties. Sont élus joueurs du match : Mathieu Briand pour Dijon et l’ex-Duc Michal Dian pour Brest.

Vendredi, les Ducs de Bourgogne effectueront un déplacement à Angers pour la fin des matches aller, avant de recevoir ces mêmes Ducs d’Anjou le samedi 13 décembre à 20h00.

 

Le film du match 

Ligue Magnus, 12ème journée Samedi 29 novembre, Dijon 5-2 Brest (0-2) (3-0) (2-0)

 Pénalités : Dijon, 6’ ; Brest, 20’ Tirs cadrés : Dijon, 34 ; Brest, 21

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DHC sur la page du club !

 

Commentez cet article