Le Stade Dijonnais poursuit sa série de victoires

Pour le compte de la 8e journée de Fédérale 2, les Dijonnais se sont imposés face au Paris Université Club (PUC) sur un score large de 39 à 0. Une victoire amplement méritée pour des stadistes qui ont dominé et maîtrisé l’intégralité de la rencontre.

Les Dijonnais ont avancé durant tout le match (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Les Dijonnais ont avancé durant tout le match (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Les stadistes sont en confiance depuis un mois et le montrent dans ce début de match. Bien rentrés dans leur match, il ne faut que trois minutes pour que Rabago ouvre le score sur une pénalité (3′ 3-0). Le buteur bourguignon réussit un première période parfaite avec un 100% sur ses pénalité et transformations (3′, 11′, 16′, 28′ et 34′). Les coéquipiers de Rabago continuent de dominer les débats. Les Côte-d’Oriens s’appuient sur une défense haute et agressive. Plus puissants dans l’impact, les hommes de Laurent Bonventre insistent souvent dans l’axe de la défense. Les passes s’enchaînent plus vite, les Dijonnais arrivent lancés ce qui donnent de la vitesse au jeu. Puissance, vitesse et état d’esprit suffisent à faire plier la défense adverse. Les stadistes inscrivent trois essais dans ces quarante première minutes (15′, 27′ et 34′) ce qui permet aux locaux de retourner au vestiaire avec un avantage conséquent, 27-0.

Dijon maîtrise son sujet

La deuxième période est un copier-coller du premier acte. Les joueurs du président Pascal Gautheron continuent d’attaquer en s’appuyant sur leur puissance physique. Sans avoir la même efficacité qu’en première mi-temps, les coéquipiers de Paterson maintiennent leur pression et empêchent les visiteurs d’avancer. En face les Parisiens n’arrivent pas à répondre à ce défi physique et perdent de nombreux ballons. Le PUC craque de nouveau et les Côte-d’Oriens creusent un peu plus l’écart grâce à deux nouveaux essais inscrits à la 48ème et 65ème. Les dernières minutes sont bien maîtrisées par les locaux et Laurent Bonventre en profite aussi pour faire tourner son effectif. Au final, le Stade Dijonnais s’impose sur le score de 39 à 0. Dijon enchaîne une cinquième victoire d’affilée en championnat et fonce un peu plus vers les phases finales.

Réactions:

Laurent Bonventre:  » On jouait un 6ème qui venait chercher une qualif, le score est sans appel. On attaque le match avec des consignes bien précises qui ont été ultra respectées. On les a mis KO debout pendant 20 minutes. C’est merveilleux d’avoir un effectif avec des gens de 30 ans et d’autres de 18 ans qui tirent tous dans le même sens. On voit qu’on veut écrire notre histoire et c’est ce qu’on est en train de faire. On est sur la bonne voie, je suis content du travail fourni ».

Tom Paterson: « Je suis vraiment content avec le score, surtout laisser le PUC à zéro. On a fait beaucoup d’efforts, contre une très belle équipe avec laquelle il faut être très vigilant. Sur les dernières rencontres on sort du vestiaire avec beaucoup d’envie de mettre la pression tout de suite et de mettre la tête de l’adversaire sous l’eau en étant très agressifs. On n’y arrivait pas trop dans la première partie du championnat. Mais depuis 15 jours on réussit très bien nos 10 premières minutes. Et derrière on marque les points car on a étouffé l’adversaire. C’est très agréable ».

 

Retrouvez le photos du match ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.