La JDA brise la malédiction à Bourg

Après un dernier quart-temps incroyable de réussite (41 points marqués !), la JDA renverse Bourg-en-Bresse et brise la malédiction (96-101). Les Dijonnais s’imposent pour la première fois à l’extérieur depuis près d’un an et leur dernière victoire hors de leur base en championnat, un soir de décembre 2013  au Havre… Mais que ce fut dur pour Dijon face au promu.

Walker Harris et Gray on marqué 65 des 101 points dijonnais (Nicolas GOISQUE/archives)
Walker Harris et Gray on marqué 65 des 101 points dijonnais (Nicolas GOISQUE/archives)

Un match accroché

Devant son public de l’Equinox, la JEU prend la tête assez rapidement dans cette rencontre, grâce notamment à un gros collectif (10 joueurs qui marquent au moins 1 point à la mi-temps). Les Bressans sont adroits, tandis que la JDA a du mal à 3 points à l’image de Joseph qui ne convertit pas ses tentatives. Mais sous l’impulsion de Walker, les visiteurs vont virer en tête après 10 minutes d’un match très ouvert et offensif (21-23).

Bourg euphorique

Dans un duel de big men américains, Smith et Booker prennent le dessus sur Harris et Moss. Et malgré le bon passage de Alingue auteur d’une entrée très productive (4 points et 3 rebonds en 5 minutes), les locaux profitent de rebonds offensifs (7 prises à la pause !) pour scorer et finalement passer devant, dans le sillage de Sanchez et Booker : à la pause (42-39). Après 20 minutes très serrées, la JDA n’est pas du tout dans ses standards défensifs puisqu’elle a déjà encaissé 42 points.

Au retour des vestiaires, Bourg-en-Bresse accélère. Avec notamment un Morlende en verve à longue distance, les locaux font le trou (52-44). Booker est trouvé facilement dans la raquette et l’écart gonfle (66-52). Avec 28 points encaissés sur le quart-temps, la JDA ne s’est pas mise dans les meilleures conditions à l’orée des 10 dernières minutes (76-60)…

Un dernier quart-temps irréel

Mais au courage, les hommes de Jean-Louis Borg vont trouver des ressources encore insoupçonnées à l’extérieur. Walker et Harris font feu de tout bois à 3 points. Tout tombe dedans, Mendy et Gray s’y mettent aussi (8/8 sur le quart-temps). Mais Bourg n’est pas en reste avec Flowers et Smith. Sur un panier à 3 points de Walker, Bourg est sonné (87-90). S’en suit le tournant du match : Smith est sanctionné d’une faute technique. Gray met ses lancers et la JEU ne s’en remettra pas (96-101 au final). Grâce à une réussite magnifique à 3 points (50% de réussite) et aux lancers-francs (23/25), la JDA s’impose hors de ses bases. Dans une orgie offensive,  96 points encaissés et 101 marqués, les Dijonnais bien emmenés par le trio américain Walker-Gray-Harris (65 points sur 101) se rassurent avec ce précieux succès.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.