Le TCD stoppé par le Lagardère Paris Racing (5-1)

Ecrit par Nicolas Goisque Le 26 novembre 2014 à 20:00

L’objectif du maintien désormais atteint après un début d’interclubs parfaitement négocié, deux victoires 5-1 sur Metz et Lille et un nul face à Boulogne Billancourt(3-3), le Tennis Club Dijonnais se rendait à Paris pour défier le Lagardère Paris Racing avec la possibilité , en cas de victoire de se qualifier pour les finalités . Les Dijonnais se sont inclinés 5-1.

 

Peter Gojowczyk était de retour pour cette rencontre (Nicolas GOISQUE/archives)

Peter Gojowczyk était de retour pour cette rencontre (Nicolas GOISQUE/archives)

Tout se jouera donc ce samedi lors de la réception de Blagnac. A la faveur du match nul entre Lille et Boulogne Billancourt ce mercredi,  Dijon est actuellement deuxième de la poule avec 9 points, soit un point de retard sur Paris et un d’avance sur Lille et sur Boulogne Billancourt. C’est dire que tout peut arriver. Une victoire sur les Toulousains assurerait cependant les finalités.

Vite plié

Même si les scores des trois premiers simples sont relativement accrochés, il n’en demeure pas moins que ce sont trois défaites dijonnaises. Le TCD retrouvait pour cette rencontre l’Allemand  Peter Gojowczyk, révélation de l’an dernier et 82ème mondial et N°13 Français qui ouvrait le bal contre Edouard Roger Vasselin N° 7. Il s’inclinait en deux sets accrochés 7-6 7-5. Vincent Millot N°17 ne pouvait faire mieux contre Marton FucsovicsN° 15 et perdait à son tour 6-4 6-4. Alexandre Renard N° 63 impeccable jusque là dans ces interclubs ne pouvait rien face à Jonathan Eysseric N°28, 6-4 6-1. Comme samedi face à Boulogne Billancourt, les Dijonnais se retrouvaient menés 3-0. On a cru un moment que l’étincelle pouvait venir d’Antonio Veic N° 20 qui empochait le premier set face à Gianni Mina N°27, mais hélas il s’est incliné ensuite 6-4 6-2 dans les deux suivants. 4-0 après les simples Dijon connaissait sa première défaite.

Honneur sauf

Gero Kretschmer a encore fait parler sa science du double(Nicolas GOISQUE/archives)

Gero Kretschmer a encore fait parler sa science du double(Nicolas GOISQUE/archives)

Le point dijonnais allait vite arriver en double et il était l’oeuvre de la paire Gero Kretschmer Antonio Veic qui s’imposait sans trembler face à Jonathan Eysseric et Nicolas Renavand 6-1 6-3. Kretschmer, prouvant une nouvelle fois que son recrutement pour les doubles était pour le moins judicieux. De leur côté Gojowczyk et Millot s’inclinaient non sans avoir résisté face à Fucsovics Roger Vasselin 7-6-6-4. Après cette défaite par 5-1 Dijon a un match average de plus 4 (Boulogne est à +2 et Lille  à -2) qui lui laisse une petite marge. Mais il ne faut pas croire que c’est joué. Le TCD en appelle au public dijonnais pour venir en nombre ce samedi afin de les porter vers une qualification historique.

 

Commentez cet article