La JDA n’avait pas les armes à Limoges (78-67)

Ecrit par Rédaction Le 16 novembre 2014 à 21:27

La JDA s’incline à Beaublanc, chez le champion de France de pro A (78-67). Les Dijonnais auront résisté un quart-temps avant de céder face à l’armada limougeaude… Jamais l’équipe de Limoges, largement supérieure collectivement (26 passes décisives contre 13) et individuellement (4 joueurs à 11 points ou plus, face au seul Gray à Dijon) n’a été inquiétée et n’a donc pas eu à forcer son talent. 

Moerman meilleur marqueur du match et limoges ont dominé Harris et Dijon(Nicolas GOISQUE/archives)

Moerman meilleur marqueur du match et Limoges ont dominé Harris et Dijon(Nicolas GOISQUE/archives)

Un début de match équilibré

Bien que les deux équipes aient joué un match de coupe d’Europe dans la semaine, le début de match est plutôt rythmé et ponctué par de la réussite des deux côtés. Un bon passage de Joseph auteur de 6 points en 3 minutes fait même virer la JDA en tête après 7 minutes (14-15). Mais derrière, Curry et Boungou Colo font parler leur adresse extérieure. Limoges mène (19-15) après 1 quart-temps.

Limoges inarrêtable ! 

Une faute technique sifflée contre Jean-Marc Dupraz réveille le public de Beaublanc… et les joueurs de Limoges avec. Les rotations des locaux font plier la JDA qui accusera jusqu’à 20 points (!) de retard sur un panier de Fréjus Zerbo. S’appuyant sur une belle adresse aux tirs (plus de 50 %), Limoges trouve assez facilement la faille dans la défense bourguignonne. C’est un calvaire pour des Dijonnais totalement baladés. Malgré cela, Harris et Walker  à 3 points permettent aux visiteurs d’espérer encore après 20 minutes compliquées (44-30).

Faux espoirs…

Au retour des vestiaires, la JDA se montre enfin. Gray enfile 2 paniers longue distance en moins d’une minute ! (46-36). Cependant, Limoges réplique sous l’impulsion de Moerman (meilleur marqueur du match) qui est caviardisé par Westerman, Smith et consorts. Il n’en reste pas moins que les locaux sont plus brouillons, ce dont profite Prénom  pour inscrire 9 points sur le quart-temps. A 10 minutes du terme tout est encore jouable pour Dijon… (58-47).

Grâce à Joss Rauze et Alingue la JDA revient à 6 longueurs (58-52). Poussés par Beaublanc, les locaux profitent des faiblesses de la JDA en défense ce soir pour recreuser l’écart : Moerman et Plaisted font mal à l’intérieur. Dijon n’y est plus et Westermann montre l’étendue de sa classe en distribuant des caviars pour ses coéquipiers. Gray inscrit 5 points en fin de match et évite à la JDA de prendre une rouste(78-67).

 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info de la JDA Dijon sur la page du club !

 

Commentez cet article