Kimutai et Kipsoï dominent le semi-marathon de Beaune

Des personnalités politiques, sportives (dont la marraine Marie José Pérec), du monde des arts, venues également pour la vente des vins, 4200 coureurs sur le Semi marathon et les Foulées Beaunoises (10 km), une meute de concurrents qui s’ébroue dans les rue de Beaune, des athlètes confirmés et d’autres bien plus nombreux, anonymes, c’est ça le traditionnel rendez-vous du semi marathon de la vente des vins. Beaucoup sont costumés, on vient de partout pour participer et faire la fête.

La foule au départ du semi (©Eric Bontemps)
La foule au départ du semi (©Eric Bontemps)

2300 partants pour le semi et les Africains au bout

C’est un peloton impressionnant qui s’élance pour 21 km à travers le vignoble. Le tenant du titre , le Rwandais Dieudonné Disi est venu défendre son titre et il prend vite les devants accompagné par un concurrent roumain et un burundais. Mais le semi étant une affaire africaine c’est finalement un quatrième larron, le Kényan Eliud Kimutai, qui revenu d’un peu plus loin, va mettre tout le monde d’accord en accélérant au 3/4 de course et en finissant par écœurer ses rivaux dont Disi qui avait fait l’effort de revenir sur lui à 3 km du but. Kimutai s’impose en 1h06’50 ». Le Rwandais conserve la 2ème place et c’est un troisième athlète du continent noir, le Burundais Richard Musagirije qui complète le podium. A noter les belles places d’Olivier Benoit (7ème) et de Cédric Bernettes (8ème), deux athlètes que l’on retrouve régulièrement sur les compétitions locales.

Moins de suspense chez les féminines où la favorite, la Kényane Gladys Kipsoï n’a guère laissé le temps à ses concurrentes d’espérer quoi que ce soit. Elle franchit la ligne en 1h17’12 » reléguant loin sa dauphine l’Ukrainienne Katryna Karmaneko. C’est la récente lauréate du cross d’Arnay-le-Duc, la Burundaise Godelieve Mizigiyimana qui complète un podium là encore très international.

Thierry Guibaut et Laurence Klein sur les foulées Beaunoises

Laurence Klein impériale sur les foulées (©Eric Bontemps)
Laurence Klein impériale sur les foulées (©Eric Bontemps)

Ils étaient à peine moins au départ du 10 km des Foulées Beaunoises (1950 environ). Et une grosse demi-heure plus tard on voyait passer la ligne en vainqueur le double tenant du titre, Thierry Guibaut (team adidas) qui réalise une performance remarquable en passant la barre des 33 minutes: 32’35 ». Encore un qui s’est « baladé » en écœurant la concurrence puisque son partenaire de team Mohammed Serbouti termine à plus d’une minute trente, énorme sur une telle distance. C’est Nicolas Mary le pensionnaire du Dijon Université Club qui prend la troisième place.

Chez les féminines l’inusable Laurence Klein remporte en favorite une énième victoire à Beaune largement devant une autre grande habituée des victoires et podium beaunois Annie Troussard, qui elle aussi « vieillit » comme le bon vin. C’est Delphine Clerget qui complète le podium. La météo finalement assez clémente a permis des courses animées avec des arrivées qui se sont étalées durant plusieurs heures. Pour info le dernier concurrent du semi coupera la ligne après 2h 51′ 10″ d’effort.

 

Retrouvez les photos de la journée ici

Tous les résultats ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.