Pas d’exploit pour le DFCO à Angers (0-1)

Le DFCO s’est logiquement incliné 1 à 0 à Angers au terme d’une seconde période totalement dominée par les Angevins.

 

Le DFCO ne pouvait espérer mieux ce soir (photo archive - Nicolas GOISQUE)
Le DFCO ne pouvait espérer mieux ce soir (photo archive – Nicolas GOISQUE)

Dès le coup d’envoi, les deux équipes mettent de l’intensité physique dans les duels, ce qui n’est favorable ni au beau jeu ni à sa fluidité… Les deux formations ont beaucoup de mal à enchaîner, mais c’est tout de même Angers qui prend le dessus lors des dix premières minutes. Dijon défend plutôt bien, et aucune action dangereuse n’est à signaler du côté des locaux. Il faudra attendre la 15e minute pour voir la première frappe cadrée du leader de Ligue 2, par l’intermédiaire d’une tête de Tavares à la réception d’un centre de Marié… qui termine dans les gants de Butelle qui était sur la trajectoire.

Première frayeur pour Dijon à la 19e : Kodjia réussit bien à se retourner grâce à un bon contrôle orienté, élimine Varrault, mais sa frappe est repoussée des deux poings par Baptiste Reynet.

La première mi-temps reste pauvre et terriblement ennuyeuse pour les spectateurs qui devront attendre les dix dernières minutes avant de voir de l’action… mais pas la bonne. Les esprits s’échauffent de plus en plus sur le terrain… Samuel Souprayen est averti à la 43e. Une minute plus tard, les Dijonnais vont être réveillés par un coup franc de Camara dont le rebond bat Reynet… Thomas tente de reprendre seul à moins de 2 mètres du but grand ouvert, mais ne parvient à dévier le ballon qui file au dessus du but. 30 secondes plus tard, nouvelle alerte : Kodjia est mis à terre par Steven Paulle mais l’arbitre ne bronche pas alors que le pénalty est indiscutable. Dans la foulée, Camara voit sa frappe terminer sa course dans le petit filet gauche de Reynet. 0-0 à la mi-temps

 

La métamorphose angevine en seconde période

 

Les Angevins reviennent clairement sur le terrain avec d’autres intentions. Dès l’entame de la seconde mi-temps, les Dijonnais sont acculés dans leur moitié de terrain et sont incapables de faire plus de trois passes avec les rares ballons qu’ils parviennent tant bien que mal à récupérer… Pour faire simple, le DFCO ne va pas toucher le ballon pendant quasiment un quart d’heure.

Dès la 47e, Reynet coupe bien la trajectoire d’une passe en profondeur de Camara à destination de Kodjia… Une minute plus tard, c’est le mur dijonnais qui repousse un coup-franc de Camara, juste avant que Varrault n’intervienne devant un Kodjia qui venait dde laisser Paulle sur place. A la 51e, Boufal s’infiltre dans la surface bourguignonne et centre en retrait pour Frikeche qui frappe du droit : le ballon passe juste à côté du but. Dijon ne respire plus, et devra attendre la 60e avant de s’approcher un petit peu du but angevin par l’intermédiaire de Tavares.  Dans la foulée, Reynet reprend la balle in extremis dans les pieds de Kodjia, et parvient à repousser un peu plus ce qui devait arriver… A la 62e, Boufal, côté gauche, accélère et part en dribble au milieu des Dijonnais. Le feu-follet du SCO met dans le vent 5 défenseurs adverses avant de frapper du droit entre les jambes de Reynet : 1-0 pour Angers qui ne l’a pas volé !

Après l’ouverture du score, Angers est moins incisif, mais Dijon ne parvient pas à en profiter en restant trop brouillon dans son jeu. A la 70e, Amalfitano sert très bien Gastien en retrait, mais le milieu bourguignon voit sa reprise du plat du pied sortie par une claquette de Butelle. Sur le corner qui suit, Varrault reprend d’une tête plongeante le coup de pied arrêté frappé par Gastien… mais Manceau dégage le ballon sur sa ligne de but et empêche le capitaine dijonnais d’égaliser.

Dijon continue de pousser mais s’expose de plus en plus aux contres angevins. A la 78e, Diers manque le but du break sur un service en retrait en or de Kodjia. Deux minutes plus tard, c’est Kodjia qui voit sa frappe repoussée par le pied de Reynet. Le match est au bord du chaos, et à la 82e, Souprayen veut empêcher Kodjia de partir en contre-attaque et le retient grossièrement par le maillot au milieu du terrain. Le défenseur dijonnais écope d’un second carton jaune synonyme de rouge, et laisse ses coéquipiers, menés, terminer la rencontre à dix… C’en est de trop pour le leader qui ne parviendra pas à égaliser et s’incline logiquement à Angers où Dijon n’a jamais gagné.

Le DFCO garde toutefois (avant les Brest-Le Havre et Nancy-Créteil qui clôtureront demain et lundi la 14e journée de Ligue 2) sa place de leader grâce au beau retour de l’AC Ajaccio qui s’est imposé face à Troyes 2 buts à 1 après avoir été mené 1-0.

Le film du match

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.