Le DBHB subit la loi du leader Chartres (25-32)

Auteur d’une première mi-temps honorable, le Dijon Bourgogne Handball s’est une nouvelle fois écroulé en deuxième période. Il est logiquement battu par le leader chartrain (25-32) qui est apparu supérieur dans tous les secteurs du jeu. Avec 4 défaites en 7 matchs, le club dijonnais va devoir sérieusement se ressaisir s’il veut maintenir ses objectifs de début de saison.

Les Dijonnais ouvrent le score mais Chartres égalise sur le coup d’envoi. Le ton est donné, le rythme sera rapide et plutôt dicté par le leader. Durant 10 minutes les deux équipes se tiennent. Le score est de 5 partout après dix minutes.

Stéphane Chardon a fait sa première apparition au palais des sports (©Eric Bontemps/DBHB)
Stéphane Chardon a fait sa première apparition au palais des sports (©Eric Bontemps/DBHB)

Première mi-temps accrochée.

La défense chartraine prend Da Silva en individuel. L’arrière droit visiteur Knez expédie des missiles dans la cage locale. À la faveur d’une exclusion temporaire récoltée par Marc Poletti, les hommes de Pascal Mahé creusent un premier écart (8-12, 19′). Stojinovic sort alors le grand jeu dans ses buts. Dokic prends les choses en main et inscrit deux buts de demi-centre coup sur coup. Dijon revient fort et égalise par Rondel (13-13, 27′). Cependant suite à une nouvelle exclusion de Dokic cette fois, Chartres compte une longueur d’avance à la pause (14-15, 30′).

Chartres accélère et s’envole

La reprise est compliquée pour Dijon. Grahovac l’ancien portier chambérien est entré dans la cage chartraine et se met vite en évidence. Les co-équipiers de Stojinovic encaissent un 3-0 d’entrée (14-18, 34′). Le capitaine dijonnais fait bien ce qu’il peut avec des arrêts spectaculaires, mais rien n’y fait. Dijon perd trop de ballons (17-20, 40′). Chartres fait parler la puissance de sa base arrière. Krizanovic est contraint au temps mort. Peine perdue, Poletti prend encore deux minutes et cela tourne à la démonstration côté visiteurs (20-30, 50′).

Sursaut d’orgueil tardif et inutile

Dijon stoppe quelque peu l’hémorragie durant le money time. Mais le match est plié depuis bien longtemps. Les deux buts de Kouyaté ne changeront pas grand chose à l’affaire. Chartres était sans discussion possible le plus fort ce soir. Les co-équipiers du capitaine Paillasson repartent en toute logique avec les trois points du Palais des Sports. Dijon a du pain sur la planche s’il souhaite tenir ses objectifs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.