Grand Stade à Dijon, l’opposition demande plus de transparence

Ecrit par Nicolas Goisque Le 2 juin 2014 à 19:36

Alors que les collectivités territoriales ont été pointées du doigt par la présidente du Cercle Dijon Bourgogne concernant les modalités de versement des subventions aux clubs sportifs locaux, c’est au tour d’un membre de l’opposition municipale d’interpeller le nouveau maire de la ville et président du Grand Dijon Alain Millot. Ce sujet concerne l’avancement du projet de Grand Stade…

Après la présidente du CDB Karine Savina, c’est au tour de Laurent Bourguignat, Conseiller municipal de Dijon (UMP) et Conseiller communautaire du Grand Dijon, de demander des éclaircissements sur la politique sportive de l’agglomération. L’élu de l’opposition s’interroge sur le projet du futur Grand Stade de Dijon dans un communiqué de presse en date du 28 mai.

Le projet de Grand Stade à Dijon dans sa forme finale (image info-stades.fr).

Projet adapté aux besoins réels ?

« Nouvellement élu au Grand Dijon, j’ai désormais accès à une partie des documents concernant le Grand Stade. C’est pourquoi, j’ai écrit au président Alain Millot (ndlr : nouveau maire de Dijon) pour lui demander de faire un point d’avancement sur ce dossier lors du prochain Conseil communautaire. Deux points m’interpellent à propos de la future tribune Est dont les travaux doivent débuter au printemps 2015. Son coût de 18,6 millions d’euros est très lourd. En comparaison, les tribunes Nord et Sud, livrées respectivement en 2009 et 2010, ont couté globalement 22 millions d’euros. Il convient donc de justifier un tel écart. C’est une exigence vis-à-vis des contribuables. Par ailleurs, le changement annoncé d’architecte pour réaliser la tribune Est pose la question de la continuité architecturale du projet. Ce point est essentiel car un stade de 19600 places* est un équipement structurant, participant à l’image de l’agglomération : son aspect extérieur doit être homogène. Il me semble donc important que le Grand Dijon fasse preuve de transparence sur ce dossier, son évolution, son calendrier et son coût pour le contribuable. Nous souhaitons vérifier que le projet reste adapté à la fréquentation du stade** et aux besoins réels de notre agglomération. »

Ce communiqué relance le débat sur le choix des investissements financiers consacrés aux installations sportives municipales. Alors qu’une nouvelle patinoire et un remodelage du Palais des Sports étaient dans les tuyaux (voir l’interview de Gérard Dupire en août 2011), la ville et le Grand Dijon semblent privilégier la construction du futur Grand Stade de football avant tout…

* la capacité actuelle du stade Gaston-Gérard est de 16098 places et passerait à 19600 après les travaux de la tribune Est.
** la fréquentation moyenne du stade Gaston-Gérard durant la saison 2013-2014 du Dijon Football Côte-d’Or en Ligue 2 est de 8272 spectateurs, soit un taux de remplissage de seulement 51,4% (source LFP). En 2012-2013, la fréquentation était de 8708 avec un taux de remplissage de 54,1%. En 2011-2012, alors que le DFCO était en Ligue 1, ces chiffres étaient de 13597 et 84,5%.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DFCO sur la page du club !

 

6 réponses à “Grand Stade à Dijon, l’opposition demande plus de transparence”

  1. Promesse dit :

    Les dijonnais ont besoin d’une patinoire, pas de tribunes vides.

    • christophe de chevigny dit :

      Depuis plusieurs années la ville de Dijon favorise plus le ballon rond (football)que les autres sports. Pourtant nous sommes bien classées au niveau nationale des villes sportives de France.
      Le pire est d’utilisé le centre du vélodrome de Dijon (qui mérite une rénovation) pour le parking VIP des sponsors et de nos élus. Il faut savoir que le vélodrome de Dijon est un des plus technique de France, il aurait un toit cela couterait moins chère qu’une tribune à 16 millions. Il faut savoir qu’à Besançon le vélodrome a été détruit à l’époque quand ils sont montés en ligue 1. Serait ce le sort de notre vélodrome?
      Ne pensez-vous pas aussi que nos hockeyeurs m’étireraient pas une patinoire digne de leurs résultats.
      Bonne soirée et vivre le sport pour tous
      A bonne entendeur

  2. C.C. dit :

    aujourd’hui les sports de salle dijonnais se partagent un palais des sports vieux de 40 ans et qui n’a même pas droit à un petit coup de jeune, je ne parle même pas du hockey qui doit avoir la patinoire la plus vétuste de france (du moins de ligue magnus).
    La municipalité préfère donner pour un club qui stagne plutôt que pour des clubs qui ont des résultats (jda et ducs) en espérant que tous les millions « investis » dans Gaston Gérard n’aient pas le même avenir que ceux pour la mmarena du Mans….

  3. dac21 dit :

    On veut augmenter le nombre de places vides dans les stades pendant que la patinoire refuse du monde à l’entrée pour ses matchs Magnus ( 1000 places environ maxi) contre 2 à 4 000 places dans les autres patinoires de ligue Magnus.
    on ne parle pas non plus du manque de recettes en billetterie pour la magnus..

  4. Franck dit :

    Effectivement, d’autres sports mériteraient d’être développés à Dijon. Les Clubs font des preuves d’une bonne gestion et font de bons résultats au plus haut niveau, mais leurs installations ne permettent aucunement de se développer. Je pense surtout au hockey sur glace.
    Mr. Le Maire – Ce n’est pas sérieux la construction de cette nouvelle tribune !!!???…

  5. Aimeric dit :

    Peut-être que d’autres sports méritent d’être également développés, mais il n’en demeure pas moins que Gaston Gérard est la risée du football professionnel : un stade à moitié fini, où deux pistes athlétiques coupent le stade latéralement, du jamais vu ! Un projet, quoi qu’il en soit, doit être mené à terme. Sinon, autant ne rien faire.

Commentez cet article

 
Le jeudi 16 novembre 2017 à 16:06

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Le mercredi 8 novembre 2017 à 17:25

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Le vendredi 3 novembre 2017 à 14:18

Le DFCO Tour fait escale à Is Sur Tille le 8 novembre


Le vendredi 3 novembre 2017 à 14:01

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Voir toutes les brèves...