Lâché par les collectivités, le CDB menacé de ne pas monter en LFH

Ecrit par Nicolas Goisque Le 26 mai 2014 à 15:43

Alors que le Cercle Dijon Bourgogne a validé son ticket pour la LFH sur le plan sportif, en revanche, rien n’est encore fait sur le plan administratif et financier… Lâché par les collectivités locales, le club de handball féminin dijonnais est aujourd’hui menacé d’être privé de montée. La présidente du CDB Karine Savina pousse un gros coup de gueule !

Pour monter à l’étage supérieur, il faut être prêt sportivement et financièrement. Pas de souci pour le CDB concernant le premier point… Par contre, le second pose problème puisque les collectivités locales lâchent le club de handball féminin au pire moment. La présidente Karine Savina s’est exprimée dans un communiqué et elle ne mâche pas ses mots !

La présidente du CDB Karine Savina n’apprécie pas d’être lâchée par les collectivités locales (photo archives Anatole Barbier).

Les collectivités lâchent le CDB

Karine Savina (présidente SAS-CDB) : « Le Cercle Dijon Bourgogne, seul club de handball féminin de haut niveau en Bourgogne, a été relégué en Division 2 à l’issue de la saison dernière. Le club a alors mis tous les moyens sportifs pour remonter en D1 dès septembre 2013… et a réussi. Nous sommes champion de France en D2 […]. Nous avons tenu nos engagements pour remonter et apporter de vraies belles victoires à notre public et à nos partenaires. Mais voilà, nous ne répondons pas à ce jour à toutes les exigences financières de la CNCG (Commission Nationale de Contrôle et de Gestion). Va-t-on laisser mourir un club de l’élite et nous laisser aux portes de la remontée ? Alors que les partenaires privés ont déjà manifesté leur engagement pour la nouvelle saison, que font les collectivités ? Le Conseil Régional reste fidèle à ses engagements et nous l’en remercions. Le Conseil Général n’a pas répondu à nos sollicitations. Le Grand Dijon, compétent pour les clubs professionnels et qui nous avait demandé de créer une société sportive pour être éligible à ses subventions, nous propose une aide, certes, mais dont le montant et les modalités de versement sur 3 années sont incompatibles avec les exigences de la CNCG. »

Un régime à deux vitesse ?

Les championnes de France dijonnaises sont menacées de ne pas monter en LFH la saison prochaine (photo N. Goisque).

« Notre club réclame simplement un soutien équitable, paritaire et proportionnel par rapport aux autres sports collectifs masculins. Comment peut-on expliquer que l’an dernier le Grand Dijon a aidé un club masculin (ndlr: le DBHB) à remonter et accéder dans les meilleures conditions à la LNH en lui octroyant une aide conséquente de 250 000 euros ? Ce qui nous est refusé. Comment expliquer que nous ne sommes pas traités de la même manière que les garçons dans une ville où Monsieur le Ministre et ancien maire de Dijon (ndlr : François Rebsamen) fait partie du gouvernement qui lui-même porte le projet de parité ? Existe-t-il un régime à 2 vitesses ?

Des paroles sans les actes

La défense de la parité est un programme politique fort, mais dans les faits, nous sommes loin du respect de ce pacte que porte également Madame la Ministre des sports (ndlr : Najat Vallaud-Belkacem). Nous en sommes la preuve avec notre club. Nous avons toutes les compétences sportives pour remonter en division supérieure, mais il nous manque les aides financières pour nous ouvrir l’accès à la 1ére Division et ce, alors que nous sommes à moins d’une semaine de la date limite de réponse à la Fédération (ndlr : date fixée au mercredi 28 mai 2014). Le club est aux portes de la LFH, comment ne pas penser que tout doit être fait pour l’aider à y accéder. Le compte à rebours est lancé… »

Malgré la remontée en D1 sur le plan sportif, le Cercle Dijon Bourgogne est en grand danger puisque la CNCG pourrait ne pas valider sa promotion en LFH… Le club de handball féminin a décidé de dénoncer les décisions ambigües des collectivités locales concernant les modalités de versement des subventions aux clubs sportifs locaux. Au-delà de la parité entre le sport masculin et féminin, c’est surtout l’équité entre les clubs professionnels qui est ici mise en cause…

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du CDB sur la page du club !

 

2 réponses à “Lâché par les collectivités, le CDB menacé de ne pas monter en LFH”

  1. Deville dit :

    BRAVO Mme la Présidente, si tous le monde « en avait » autant que vous, le handball féminin serait traité avec plus de respect et de considération par rapport au sport masculin !!! HONTE à vous les collectivités locales Dijonnaises de ne pas mieux aider le CDB, il n’y a pas que le foot ou le basket il y a aussi le HANDBALL FÉMININ.

  2. Gilbert Sordoillet dit :

    C’est d’autant plus injuste que le handball féminin à Dijon a une histoire…

Commentez cet article