L’ASL Clénay Futsal perd beaucoup plus qu’un match !

Ecrit par Nicolas Goisque Le 25 mai 2014 à 11:02

Samedi soir, l’avant-dernière journée du championnat de France D1 de futsal avait lieu. Les Bourguignons de l’ASL Clénay, qui luttent pour leur maintien, avaient l’occasion de l’obtenir définitivement. Deux conditions étaient nécessaires pour cela : battre Lyon Footzik, avant-dernier au moment de se rendre en Bourgogne, mais qui pouvait aussi y croire en cas de succès, et espérer une victoire du Sporting Paris sur Roubaix…

Les supporters de Clénay ont fait du bruit pour le dernier match de la saison ! (photo Jean-Marc Collet).

Et le leader parisien a rempli sans broncher sa part du contrat en s’imposant sur les Nordistes sur le score de 8 à 5. Clénay tenait donc vraiment son destin entre les mains, même diminué par les blessures de plusieurs joueurs cadres comme Zuddas ou Mouillon qui, bien que sur la feuille de match, n’étaient clairement pas à 100%…

Première période crispante

Devant quelques 500 supporters et un kop en feu soutenu pour l’occasion par quelques tambours de la JDA et les drapeaux des Téméraires du DFCO, les débuts sont poussifs. On sent l’importance de l’enjeu pour les deux équipes. Ce sont les visiteurs qui dégainent les premiers après une petite dizaine de minutes mais Aouidat puis Zuddas portent les rouges en tête dans une grosse ambiance (2-1). Lyon voit un pénalty stoppé par l’excellent, comme d’habitude, Makogonov. Clénay voit aussi un tir à 10 mètres stoppé par le portier visiteur. Lyon arrache finalement l’égalisation peu avant la pause (2-2), rien n’est fait !

Clénay prend le large

L’ASL Clénay Futsal menait de trois buts à 2 minutes de la fin du match avant de céder (photo Jean-Marc Collet).

La tension monte d’un cran en 2ème période. Les visiteurs jouent systématiquement leurs attaques en supériorité numérique en faisant sortir leur gardien. Cette tactique s’avère payante car ils se détachent au score durant la première moitié de cette mi-temps (2-4). Clénay ne parvient pas à expédier de loin les quelques ballons récupérés dans la cage vide adverse. Loïc Stolz lance alors Jérémy Mouillon. Électrochoc payant puisque le n°10 clénois sonne la révolte en expédiant un boulet dans la lucarne adverse ! Cela réveille le public pourtant loin d’être endormi. C’est maintenant une excellente période locale qui commence. Les rouges s’envolent au score (7-4). Il reste alors 2′12″ à jouer et Lyon est à 5 fautes…

Un scénario de dingue !

Alors que le kop exulte ‘On est en D1 ! On est en D1 !’, l’invraisemblable va se produire. Lyon marque sur le coup d’envoi. Pire pour Clénay, les visiteurs, remontés et sentant la fébrilité des locaux, vont alors enchaîner et inscrire trois nouveaux buts à des Rouges sans réaction, climatisant ainsi la salle pour reprendre une expression chère à Jacques Monclar. C’est le coup de massue, Lyon s’impose 7-8 !

Impensable fin de match à Clénay, alors que tout était réuni à deux minutes du terme pour faire la fête à l’image de la saison dernière, les Clénois se sont effondrés en fin de match et relancent leur adversaire du jour dans la course au maintien. Quatre équipes lutteront lors de la dernière journée pour ne pas descendre : Lyon, Roubaix, Bagneux et donc Clénay qui devra sans doute aller gagner à Toulon. C’est loin d’être fait… C’était le match à ne pas perdre ce samedi, et Clénay l’a bel et bien perdu !

Retrouvez les photos du match Clénay-Lyon Footzik sur le blog Niko Phot !

Commentez cet article

 
Le mercredi 13 septembre 2017 à 10:35

Le Village du hand annulé


Le mercredi 6 septembre 2017 à 15:32

Nabil Fékir à Dijon ce jeudi avec Fouad Chafik


Le mercredi 6 septembre 2017 à 10:40

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller à Dijon


Le mardi 5 septembre 2017 à 13:38

VTT: coupe de BFC : Benjamin Pascual s’impose à Ahuy


Voir toutes les brèves...