Coupe O3Z, 1ère frustrante mais encourageante pour P. Laurent

Ecrit par Nicolas Goisque Le 11 avril 2014 à 14:54

Le week-end dernier, la 1ère manche des Coupes O3Z 2014 avait lieu sur le tracé de Nogaro. Le pilote de moto dijonnais Pierre Laurent démarrait sa seconde saison dans cette compétition en catégorie 600cc avec son écurie du Triple Racing Performance. A cette occasion, il découvrait un circuit totalement inconnu…

Pierre Laurent lors de sa première course O3Z à Nogaro (photo by Full Frame).

Après une reconnaissance de la piste perturbée par la pluie sur un circuit mal connu, Pierre Laurent se lance à toute allure dans la première qualification samedi matin. Ces conditions défavorables ne l’empêchent pas de décrocher la pole position. L’après-midi, lors de la seconde séance, le Dijonnais sera finalement relégué à la 7ème place sur la grille tout en gardant la pole dans sa catégorie des 600cc.

Frustrant mais encourageant

Dimanche matin, place à la course ! « J’ai réalisé un superbe départ puisque je me suis emparé du commandement dès le premier virage. » raconte Pierre Laurent. Avec un rythme soutenu sur la piste de Nogaro, il continue de faire fructifier son avance en tête. Malheureusement, à partir du 3ème tour, de nombreux soucis électroniques sur sa moto le pénalisent… Commence alors une lutte pour tenter de sauver les meubles. Le Dijonnais a résisté tant bien que mal et franchissait la ligne d’arrivée en 6ème position au scratch. Il termine 2ème en 600cc, ce qui est déjà une très belle performance au vu des conditions de course.

« Les problèmes techniques font partie intégrante de la course mais cela laisse tout de même un sentiment de frustration car j’avais réussi à prendre les risques nécessaires pour faire une bonne course malgré le peu de temps d’adaptation. » expliquait le pilote du Triple Racing Performance. Cette 1ère manche du championnat O3Z est à la fois frustrante et encourageante pour Pierre Laurent.

Première course et premier podium (2ème) pour le Dijonnais cette saison (photo by Full Frame).

Commentez cet article