Le Cercle Dijon Bourgogne sans pression à Achenheim

Ecrit par Nicolas Goisque Le 7 mars 2014 à 15:39

Avec sa dernière victoire écrasante sur Mérignac, le Cercle Dijon Bourgogne s’est constitué un petit matelas en tête de la Division 2 de handball féminin. Le club dijonnais, qui fait actuellement le buzz dans de nombreux médias avec son projet de sponsoring participatif, se rend donc à Achenheim (exactement ATH : Achenheim Truchtersheim Handball) sans pression particulière.

Tous les voyants sont actuellement au vert côté CDB. La série de victoires, dont les trois dernières contre des concurrents directs, a permis de s’installer confortablement en tête du classement. Les joueuses jouent en confiance. Elles sont physiquement fortes et sûres de leur handball. On imagine mal Achenheim, actuellement 10ème et qui lutte pour son maintien, inquiéter l’équipe de Christophe Maréchal.

Comme au match aller, Béatrice Edwige et les joueuses du Cercle Dijon Bourgogne devraient logiquement s’imposer face au Achenheim Truchtersheim Handball (photo Anatole Barbier).

Achenheim n’a rien à perdre

Les Alsaciennes, qui avaient pris un bon départ avant le match aller à Dijon où elle avaient explosé (33-19), ont ensuite connu de grosses difficultés. Elles restent cependant sur un match nul encourageant à Cergy qui faisait suite à 6 défaites de rang. Plus mauvaise attaque de D2, ATH peut tout de même compter sur l’expérience d’une Ana Djuric, internationale bosniaque. Dans la cage adverse, les Dijonnaises retrouveront avec plaisir leur ex-coéquipière Eus Popovici également très expérimentée. Les jeunes Ilona Kieffer, arrière gauche auteur de 7 buts à Cergy, et Roselyne Ngo Levi, pivot passée par Metz, sont aussi capables de belles choses.

Garder la dynamique

Mais en toute franchise, on ne voit pas ATH en mesure d’inquiéter le CDB. Au risque de se répéter, les Dijonnaises ont largement les armes pour dominer ce match de la tête et des épaules. La seule légère inquiétude que l’on peut nourrir est de se demander combien de temps les protégées de la présidente Karine Savina vont maintenir le degré de concentration qu’elles montrent depuis bientôt 3 mois. On a connu les Dijonnaises fragiles dans leur tête, mais même cela semble avoir disparu ces derniers-temps…

Les joueuses du CDB se rendent en Alsace avec un évident statut de favorites. Face à un adversaire luttant pour son maintien, il faudra pour les coéquipières de Béatrice Edwige rester sérieuses et concentrées. A partir de là, Christophe Maréchal devrait pouvoir faire tourner en fin de match et offrir un peu de temps de jeu à celles qui en ont moins, histoire de garder tout le monde concentré sur l’objectif LFH !

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du CDB sur la page du club !

 

Commentez cet article