La JDA Dijon en déroute face à l’ASVEL Lyon-Villeurbanne

Ecrit par Rédaction Le 22 février 2014 à 22:09

Championnat de France de basket Pro A, 20ème journée :  Lyon-Villeurbanne-Dijon. L’ASVEL recevait la JDA dans une Astroballe à guichets fermés (5600 spectateurs !). Après une courte défaite face à Nanterre lors de la Leaders Cup et une première victoire en EuroChallenge, les Dijonnais se déplaçaient dans la banlieue lyonnaise avec l’intention de faire un bon résultat…

Ce sont les Villeurbannais qui prennent un meilleur départ sous l’impulsion d’Edwin Jackson (12-4). Georgi Joseph est laissé seul dans la raquette et fait également mal aux Dijonnais. La JDA ne semble pas du tout dedans ce soir… Campbell et Dobbins tentent de stopper l’hémorragie tant bien que mal mais c’est bien l’ASVEL qui est en tête après le 1er quart-temps (21-12).

Encore une fois, Andre Harris a été le meilleur marqueur dijonnais avec 18 points (photo archives Anatole Barbier).

Edwin Jackson inarrêtable !

Les locaux sont en feu à 3 points ! La JDA ne propose rien et la réussite n’est pas au rendez-vous. Seul Campbell rehausse quelque peu le niveau. A l’ASVEL, Jackson est inarrêtable. Il enchaîne deux paniers primés en moins d’une minute et l’écart devient important (35-20). La défense dijonnaise n’y est pas du tout ce soir et Villeurbanne déroule, menant  très logiquement de 18 longueurs à la pause (42-24).

L’écart se creuse

Sans doute secoués à la mi-temps par Jean-Louis Borg, les Bourguignons passent un 6-0 sous l’impulsion de Riley. Mais derrière, Jackson enquille 5 points sur la ligne des lancers-francs, profitant de coups de sifflet très étranges du trio arbitral. Les fautes pleuvent et l’écart repart largement à la hausse (49-30). La JDA est littéralement écrasée aux rebonds (21 contre 34), ce qui permet aux locaux de bénéficier de nombreuses secondes chances. Wright donne même 25 unités d’avance aux Verts sur un panier longue distance (65-40, 30′).

Harris seul à Dijon

Le dernier quart-temps est anecdotique, Harris parvenant tout de même à réduire légèrement l’écart avec l’aide de Riley qui s’est réveillé un peu tard… Pas du tout dans ses standards défensifs et très limitée en attaque, la JDA s’incline largement à l’Astroballe (85-65).

Emmenés par un Edwin Jackson virevoltant et un collectif impressionnant, les Villeurbannais n’ont fait qu’une bouchée de Dijonnais trop timides et perméables en défense. Écrasés dans tous les secteurs, la JDA n’a jamais été en mesure d’inquiéter l’ASVEL qui a facilement pris le dessus sur les individualités bourguignonnes. Les Dijonnais vont devoir se remettre au travail. La venue du Paris-Levallois au Palais des Sports le 1er mars sera un bon test.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info de la JDA Dijon sur la page du club !

 

Commentez cet article