Un Stade Dijonnais vaillant ne passe pas loin à Lille

Ecrit par Nicolas Goisque Le 1 décembre 2013 à 19:43

Championnat de France de rugby Fédérale 1, 10ème journée : Lille-Dijon (15h). Le dernier rendez-vous de l’année 2013 était pris à Lille pour le Stade Dijonnais. Au match aller, les rugbymen bourguignons avaient fait douter les Lillois sans obtenir de victoire. Ce fut encore le cas ce dimanche…

Les Dijonnais tirent rapidement les premiers avec une pénalité d’Aït Issad (0-3, 3′). L’entame est bonne mais Lille s’installe progressivement dans le camp stadiste. Sur une attaque au large, Tonga sauve sur la ligne et retarde l’échéance… Car suite à une pénaltouche, l’ailier lillois aplatit en coin (5-3, 9′).

Chassé-croisé de buteur

Un duel de buteur débute alors entre Bourgeois et Aït Issad. Ce dernier passe 3 nouveaux points des 45 mètres (5-6, 13′). Les Dijonnais sont très vaillants et contrent bien les avants du Lille Métropole Rugby. Bourgeois récompense un temps fort nordiste de 30 mètres en face (8-6, 17′). Le scénario se poursuit avec une pénalité du buteur dijonnais (8-9, 19′). Son homologue touche ensuite le poteau et Lille se montre de plus en plus menaçant. Le Stade est encore en sursis sur un en-avant en bout de ligne… Bourgeois finit par concrétiser au tableau d’affiche (11-9, 25′).

Dijon devant après 40 minutes

Le LMR se montre pressant avec plusieurs pénaltouches mais Dijon s’en sort toujours (35′). Ce sont même les Bourguignons qui finissent plus fort avec une percée de Bouvier. Le jeu rebondit et l’action est finalement bonifiée par un coup de pied d’Aït Issad efficace (11-12, mi-temps). Très vaillant en défense et réaliste, le Stade Dijonnais a fait une mi-temps parfaite à l’extérieur ! Va-t-il tenir ?

Le Stade vaillant à souhait

Les stadistes ont été vaillants à Lille et sont récompensés par un bonus défensif (photo archives Anatole Barbier).

L’entame est à l’avantage des Nordistes qui marquent les premiers points de la seconde période sur une pénalité de Bourgeois (14-12, 48′) qui rate ensuite la cible de loin (52′). Thomas Kohler et ses partenaires répondent présents dans les rucks et retournent dans le camp adverse. Lille est mis à la faute et Aït Issad sanctionne au pied (14-15, 57′) !

Lille finit par vaincre Dijon

L’équipe de Dijon s’accroche, d’autant que la réussite fuit Bourgeois qui rate encore la cible de 45 mètres. Mais le LMR ne doute pas longtemps et, à force de pousser, les avants locaux finissent par passer la ligne d’essai sur une pénaltouche (21-15, 66′). Avec le coaching et une défense héroïque, les hommes d’Eddy Joliveau conserveront leur bonus défensif malgré les derniers assauts lillois (21-15).

Encore une fois, Dijon a fait douter Lille mais le scénario s’est répété. Les joueurs du Stade Dijonnais ont répondu présents dans l’agressivité et le combat mais le résultat est encore le même avec une 6ème défaite consécutive. Toutefois, le bonus défensif est plus que mérité puisque même Massy ne l’a pas obtenu ici. Il permet aux Dijonnais de réduire l’écart au classement après les défaites de Montluçon et Cognac pour finir l’année 2013.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du Stade Dijonnais sur la page du club !

 

2 réponses à “Un Stade Dijonnais vaillant ne passe pas loin à Lille”

  1. DEVELAY P dit :

    J’admire ces mecs qui ne lâchent pas, cette abnégation malgré les difficultés qui d’un match à l’autre ne sont pas les mêmes. On pourrait dire qu’il sont dans la précarité de ne pas savoir ce que sera demain.
    Mais il vivent chaque match au présent même si rien ne sourit. J’espère qu’ils lèveront les bras en V dans le ciel de Bourillot tant il est frustrant de les voir rentrée tête basse au vestiaire alors qu’ils se sont battus comme des chiens pour si peu.
    J’ai raison d’espérer que rien n’est perdu et que tout reste possible.
    Allez Dijonnais.

  2. Max dit :

    le stade dijonnais n’a pas le niveau de la Fédérale 1 . Il a failli descendre en F2, l’année dernière, cette fois c’est la bonne

Commentez cet article