Dijon-Nevers, un derby qui a laissé des traces au Stade

Ecrit par Nicolas Goisque Le 30 octobre 2013 à 20:27

Lors du derby bourguignon de Fédérale 1 à Nevers, le Stade Dijonnais a prouvé sa vaillance en livrant une belle bataille. Malheureusement, de nombreux joueurs ont rejoint l’infirmerie… Une hécatombe qui tombe mal puisque les Dijonnais préparent la réception de Vannes dans une vingtaine de jours.

Le Stade Dijonnais a perdu une 1ère ligne complète à Nevers dont Jacouton et Kohler ici au soutien de Kevin Amiot (photo Nicolas Goisque).

Comme face à Montluçon, ce match à Nevers laisse un goût amer au Stade Dijonnais. Les hommes d’Eddy Joliveau avaient certainement un coup à faire chez leurs voisins bourguignons mais ils n’ont presque jamais concrétisé leurs temps forts.

Dijon a rivalisé contre Nevers

Car c’est bien Dijon qui a dominé ce derby contre toute attente, il faut le dire. L’USON, solide défensivement, s’est nourrie de ballons de récupération et s’est montrée redoutablement efficace avec 4 essais inscrits. Chaque incursion dans le camp stadiste a débouché sur des points au tableau d’affichage. C’est la grosse différence avec Dijon qui a souvent été en position de marquer, mais sans y parvenir à l’exception d’un essai de pénalité logique…

Jeu dijonnais stérile

Plutôt sereins en conquête, les Dijonnais ont souffert d’un déficit de puissance dans le jeu courant. En attaque comme en défense, ils ont eu du mal à avancer face aux jaune et bleu neversois. Ils ont dépensé beaucoup d’énergie dans le combat et les nombreux ballons perdus ont été bien exploités en contre par une équipe de Nevers loin d’être extraordinaire mais très pragmatique.

Panne de buteur

Eddy Joliveau doit préparer son équipe pour Vannes malgré de nombreux blessés (photo Nicolas Goisque).

Depuis le début de saison, les canonniers stadistes ne sont pas en grande réussite. Cabus, Chetta, Cortès, Aït Issad et Jeuvrey ont tour à tour été utilisés dans l’exercice des tirs au but. Dijon doit se trouver un buteur fiable capable de récompenser les efforts de l’équipe.

Hécatombe de blessés !

Le combat à Nevers et les dernières joutes ont laissé des traces dans les rangs dijonnais. Ainsi, le capitaine Manu Rebelo (épaule) n’a pas été aligné lors du derby tout comme Julien Jeuvrey (cuisse). Jacouton (fracture pied), Suster (entorse genou), Trapet (fracture métacarpe) et Kohler (fracture métacarpe) s’ajoutent à la liste déjà longue des blessés : Kanoukounou, Erinle, Dorotte, Grand et Bouvier. Pas sûr que les trois semaines de repos suffiront pour retrouver tout le monde face à Vannes. Toutefois, le centre anglais Ayoola Erinle pourrait faire sa première apparition à Bourillot contre les Vannetais.

Le comportement des rugbymen dijonnais est encourageant mais le jeu reste stérile. Mal récompensés, ils ont aussi laissé trop de plumes à Nevers. Il ne manque pas grand chose à l’équipe pour décoller et quitter cette dernière place synonyme de descente. Le probable retour d’Erinle contre Vannes pourrait changer la donne même si la préparation sera perturbée par les nombreuses blessures...

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du Stade Dijonnais sur la page du club !

 

Commentez cet article

 
Le jeudi 23 novembre 2017 à 15:06

Coupe de France : le CDB ira à Nantes


Le mercredi 22 novembre 2017 à 19:56

Coupe de France : tirage clément pour le DFCO féminin


Le mercredi 22 novembre 2017 à 13:35

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Le jeudi 16 novembre 2017 à 16:06

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Voir toutes les brèves...