Nevers-Dijon, un scénario étonnant pour le Stade Dijonnais

Ecrit par Nicolas Goisque Le 27 octobre 2013 à 00:22

Championnat de France de rugby Fédérale 1, 7ème journée : Nevers-Dijon (19h). Auteurs d’une bonne prestation face à Montluçon, les joueurs du Stade Dijonnais devaient confirmer à Nevers dans un derby bourguignon annoncé délicat… Étrillés à Massy et Bobigny, ils devaient également se rassurer hors de leurs bases.

Les Dijonnais réalisent une entame avec de bonnes intentions. L’USO Nevers Rugby Plus ne met pas longtemps à concrétiser ses temps forts avec deux pénalités de James (10′, 13′, 6-0). Le Stade ne se laisse pas asphyxier pour autant par les solides Neversois.

Vincent Cortès à retrouver le n°10 contre Nevers (photo archives Anatole Barbier).

Dijon fait bonne figure

Sur un maul, ils semblent aplatir mais l’essai n’est pas accordé. La domination dijonnaise se poursuit mais reste stérile face à une défense locale bien en place. Nevers inverse la tendance et inscrit immédiatement un essai de Bonvalot entre les perches (13-0, 28′). Dijon doit attendre les arrêts de jeu de la 1ère période pour obtenir une maigre récompense sur une pénalité de Cortès (13-3, 40′).

Surprise au Pré Fleuri

A la surprise générale, Dijon domine dans l’occupation, dans la possession et dans le jeu, mais pas au tableau d’affichage… De plus, la précision des buteurs fait encore défaut avec des points laissés en route dès la reprise. Les locaux sont bien en place et, dès qu’ils mettent la main sur le ballon, font parler leur puissance et avancent constamment. A la différence des visiteurs, ils concrétisent leurs actions en essai avec une pénaltouche (20-3, 53′).

L’USON pragmatique

Les hommes d’Eddy Joliveau font plaisir à voir et tentent de produire du jeu face à la défense neversoise qui va encore prendre le dessus sur un contre au pied transformé en nouvel essai (27-3, 68′). Très pragmatique et opportuniste, Nevers corse l’addition. La délivrance finit par arriver pour le Stade qui sauve l’honneur avec un essai de pénalité amplement mérité (27-10, 71′). Les locaux iront chercher le bonus offensif avec un ultime essai de Bonvalot parti dans le petit côté (76′)… Nevers s’impose 34-10.

Le résultat est sévère et cruel pour le Stade Dijonnais qui s’est encore bien battu. Le scénario de ce derby était loin d’être écrit d’avance et la prestation des rugbymen dijonnais a étonné plus d’un spectateur. Au final, c’est quand même le favori qui l’emporte.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du Stade Dijonnais sur la page du club !

 

Commentez cet article