Des connaisseurs au colloque Wattbike au CREPS de Dijon

Ecrit par Nicolas Goisque Le 2 avril 2013 à 22:27

Vendredi 29 mars se tenait au CREPS de Dijon Mirande le colloque sur le wattbike organisé par Pierre Terzi. Ce vélo d’intérieur a été élaboré notamment avec le concours de la British Cycling (l’équipe britannique de cyclisme sur piste). Il présente un éventail de possibilités particulièrement intéressant dans les domaines de l’entraînement ou de la rééducation par exemple.

Les participants, dont Isabelle Ferrer, essaient le wattbike (photo : Nicolas Goisque).

Une quarantaine de personnes avaient répondu à l’invitation de Pierre Terzi. Parmi elles, des entraîneurs comme celui de Dijon Triathlon ou les responsables des pôles espoirs cyclisme ou BMX.

Des champions présents

Des cadres techniques de ligue ou de la Fédération Française de Cyclisme étaient aussi présents, ainsi que des kinés et médecins du sport. Enfin, on notait la présence de sportifs de haut niveau. Jean-Charles Lalevée, quintuple champion du monde de VTT d’orientation, Isabelle Ferrer, internationale en triathlon et maintes fois 2ème du célèbre trail longue distance d’Embrun, ou encore Maurice Thiney, ex-triathlète et explorateur, se sont montrés intéressés.

Bertrand Vecten a présenté les caractéristiques et capacités du wattbike (photo : N. Goisque).

Des possibilités d’utilisation impressionnantes

Monsieur Paillisser, directeur du CREPS de Dijon, a précisé l’importance pour son établissement d’accueillir de tels événements. Puis, Bertrand Vecten, médaillé en aviron aux JO d’Atlanta et qui travaille maintenant chez Wattbike, a présenté les caractéristiques de ce « vélo » particulier. Outre une résistance à air comprimé très agréable et une roue libre, le wattbike est surtout le seul vélo d’intérieur doté d’un capteur de puissance dans son châssis. Ce dernier communique plus de 40 données très précises et fiables instantanément visibles sur écran géant. Les données de 16 vélos peuvent être vues simultanément ! Tout ceci permet de personnaliser l’utilisation en fonction des besoins : entraînement, rééducation, cours de biking…

L’ensemble des participants au colloque Wattbike a pu apprécier l’intérêt de cet appareil dans de nombreux domaines. Isabelle Ferrer, triathlète de haut niveau et professeur de fitness à Dijon, est doublement convaincue : « C’est un outil idéal pour une préparation physique et sportive en vue de la compétition, mais c’est tout aussi intéressant pour un coach de fitness. Si je pouvais, je repartirais avec… »

Commentez cet article