Entre études et football au Pôle Espoir de Dijon

Ecrit par Rédaction Le 15 février 2012 à 11:07

Le Pôle Espoir de Dijon a ouvert ses portes en 2006. Ce centre de pré-formation, qui concerne les enfants de 12-13 ans, cherche avant tout à ne pas couper les jeunes de leur famille et à les préparer aux centres de formation. Voici une présentation et un premier bilan de la section football du Creps de Dijon.

Le Creps de Dijon possède de belles installations qui permettent aux jeunes de travailler dans de bonnes conditions.

Le Pôle Espoir est un centre fédéral. Il y en a 15 en France. Il y a un aménagement scolaire et surtout une scolarité suivie, avec 5 entraînements par semaine. L’équilibre entre les deux est important. Sur les quinze élèves par années, tous, à une exception parfois, obtiennent leur brevet. La famille est également primordiale pour l’épanouissement des enfants. D’ailleurs, pour éviter les contraintes de déplacement, les jeunes dorment 4 nuits au Pôle et sont ainsi 3 nuits chez eux. Il y a de nombreux échanges entre le Creps, le club et la famille. Le suivi est scolaire, psychologique et médical. Ils sont alors plus épanouis et autonomes.

« Il y a peu d’élus, » G.Salou

Gilles Salou, responsable du Pôle Espoir football, analyse : « Partir dans un club professionnel c’est bien mais il y a peu d’élus. La finalité c’est qu’à 20 ans il faut qu’ils deviennent de bons joueurs. Le Pôle doit les faire

Le scolaire est vraiment important et est mis au même niveau que le sportif dans la formation.

progresser et les accompagner. Sur les 4 premières années, 70% des jeunes sont partis dans des clubs professionnels. Si c’est un début de partir dans ces clubs, la réussite sera ensuite de jouer pour ces équipes. »

Kurt Zouma montre la voie

Un bon exemple de réussite du Pôle Espoir de Dijon est Kurt Zouma. A seulement 17 ans, il est en train de s’imposer au sein de l’AS Saint-Etienne avec l’équipe professionnelle. Il n’y a pas encore d’autres joueurs issus du Pôle Espoir de Dijon à être professionnels car la première promotion n’a aujourd’hui que 18 ans. Pour ceux qui souhaitent suivre son exemple, le recrutement se fait en Bourgogne, Franche-Comté et le Nord du Rhône.

Les deux promotions de cette année.

Détections à venir

Plusieurs détections ont lieu pour composer les nouvelles promotions. Elles commencent au mois de novembre. Les dernières seront le 15 février à Poligny, le 28 mars à Lons-le-Saunier, et le 25 février à Dijon-Parc. Des rencontres sont organisées avec les parents pour les informer du fonctionnement du Pôle Espoir. Suite à cela, un concours d’entrée aura lieu les 16 et 17 mai prochains. A la sortie, 15 enfants sur presque 1000 seront sélectionnés sur des critères scolaires, sportifs et comportementaux.

Pour sa sixième année d’existence, le Pôle Espoir football de Dijon se porte bien. Le projet principal est l’épanouissement de l’enfant. Dans un domaine où il y a peu d’élus, il faut donc que scolairement les résultats soient bons. L’équilibre entre sportif et scolaire est la clé de la réussite.

6 réponses à “Entre études et football au Pôle Espoir de Dijon”

  1. candice dit :

    bonjour,
    J’aimerais savoir si votre pôle acceuil des jeunes féminin? de quel âge?

  2. asnoun naouel dit :

    je voudrais avoir des renseignement sur l’inscription de votre école pour me joindre tel:09 54 27 40 00 par avance je vous remercie

  3. Rayan dit :

    Bonjour,
    Je suis en u13 deuxième année au Domtac Fc c’est bien le coach qui choisis 3 joueurs et qu’ils les envois faire les détéctions au poles espoirts Ou pas ?
    Merci de me répondre.

    • Nicolas G. dit :

      Pour avoir une réponse à votre question nous vous conseillons de contacter directement le pôle de Dijon. Nous sommes juste organe de presse . Cordialement

  4. ilies dit :

    bonjour pourrais-je savoir quand ont lieu les detections u15 pour rejoindre le pole espoir de football.

Commentez cet article