Kakuta et Koné envoient le DFCO en huitième de Coupe

Ecrit par Laurent D. Le 21 janvier 2012 à 19:16

Les Dijonnais jouaient cet après-midi leur seizième de finale de Coupe de France face à Istres (Ligue 2). Une semaine après leur belle victoire face à Evian Thonon-Gaillard (3-1), ils retrouvaient le stade Gaston-Gérard. Ce match était l’occasion pour les dernières recrues de se montrer.

Gaël Kakuta a signé son premier but sur coup franc pour sa première apparition sous le maillot dijonnais.

Plus en jambe, ce sont les Istréens qui débutent mieux la rencontre. Les Dijonnais ont du mal à se trouver au milieu de terrain et tentent de lancer Koro Koné par de longs ballons souvent inefficaces. Ce sont les visiteurs qui prennent le match en main. Après plusieurs actions chaudes (1′, 10′, 12′), Istres ouvre logiquement le score par Akrour (0-1, 20′).

Dijon frise la correctionnelle

Les pensionnaires de Ligue 2 sont à deux doigts de doubler la mise sur un nouveau ballon perdu au milieu. Mais heureusement, Zakaria Diallo veille. Les attaquants istréens donnent le tournis à Cédric Varrault en multipliant les offensives sur son couloir. A défaut de réussir à développer son jeu, le DFCO se montre dangereux sur un coup de pied arrêté.

But libérateur de Kakuta

C’est Kakuta qui remet les équipes à égalité sur un magnifique coup franc enroulé au-dessus du mur (1-1, 31′). Ce but libère les Dijonnais qui se mettent à presser un peu plus leurs adversaires et proposent plus de mouvements. Ils ne parviennent pourtant pas à prendre l’avantage (1-1, mi-temps).

Les recrues du DFCO ont été décisives avec deux buts de Kakuta (N°10) et Koné (n°9).

Koné décisif

Il faudra attendre le début du second acte pour voir le DFCO prendre les devants. Sur un énième débordement de Bauthéac, celui-ci trouve Koro Koné qui coupe parfaitement la course du ballon au premier poteau (2-1, 50′). Les footballeurs du FC Istres tentent d’emballer le match et se montrent menaçants, toujours dans le couloir gauche. Toutefois, ils ne se procurent pas d’occasion franche. A l’heure de jeu, les Dijonnais sont proches de la rupture mais Reynet et sa défense veillent (61′, 64′, 66′, 74′). L’orage est passé, les Istréens ne reviendront plus (2-1, fin).

A l’image de la météo, le match a été assez médiocre. Les Dijonnais ont eu le mérite de réagir après avoir été menés au score. Kakuta et Koné, les derniers renforts du mercato, ont été décisifs et envoient le DFCO en huitième de finale de la Coupe France.

Les meilleurs : Diallo, Bauthéac et Koné à Dijon.

no images were found