Dijon s’offre Mâcon sans bonus

C’est reparti pour un tour ! Après avoir dominé Nevers, Beaune puis Chalon-sur-Saône, le Stade Dijonnais débutait l’année 2012 par un nouveau derby bourguignon à Bourillot ! Les stadistes n’ont plus le droit au moindre faux-pas à Bourillot pour conserver toute chance de qualification.

Manu Chevassu a inscrit le premier essai du Stade Dijonnais.

Un temps glacial et le soleil attendaient les joueurs et le public pour ce nouveau derby. Mais cela ne refroidit pas les intentions des Dijonnais qui proposent du jeu dès l’entame avec l’appui du vent, face au soleil. Le Stade occupe le terrain adverse pendant les 5 premières minutes.

Mâcon perturbe la conquête

Pourtant, c’est Mâcon qui ouvre le score sur sa première incursion dans le camp adverse. Les stadistes se mettent à la faute et Fourie enquille (0-3, 9′). Avec le vent dans le dos, les stadistes retournent dans le camp mâconnais au pied, mais ils sont bousculés en mêlée fermée. Dijon obtient quand même une pénalité sur une mêlée que Roudière passe entre les perches (3-3, 19′).

Dijon augmente le rythme

Aurélien Vacheret a remis en permanence son équipe dans le sens de la marche.

Le Stade prend les choses en main. Kohler s’échappe au ras d’un regroupement et transmet au contact du dernier défenseur à Chevassu qui file dans l’en-but. Un essai transformé par l’ouvreur local (10-3, 25′). Hamadache remplace Genevois blessé. Le pack se réorganise avec Vacheret en n°8. Sur la deuxième incursion dangereuse de Mâcon, Fourie réaliste marque un joli drop (10-6, 27′). A l’image de Clément Rivier très présent dans la ligne, les Dijonnais proposent de beaux mouvements mais les actions se terminent toujours par une faute. Juste avant la pause, Roudière récompense le Stade sur une pénalité (13-6, 38′). Malgré une ultime action chaude pour les Saône-et-Loiriens l’arbitre siffle la mi-temps.

Des intentions mais des erreurs

Le Stade Dijonnais redémarre de plus belle avec Rebelo qui s’échappe (41′). Sur une touche défensive cafouillée par l’ASM, Dijon est à un cheveu de marquer. Sur la mêlée à 5 mètres qui suit, Vacheret part et sert Paquet lancé dans l’intervalle. Un essai que Roudière transforme une nouvelle fois (20-6, 49′). Une belle récompense pour Jean-Baptiste Paquet qui, en plus d’être décisif en attaque, aura tout découpé en défense !

Mâcon réagit

Les rouge et bleu sont toujours chahutés en mêlée, mais Aurélien Vacheret est impeccable en n°8. Par un jeu simple, les hommes de Jean-Henri Tubert reviennent dans le match. Dijon est à la faute et Fourie marque deux pénalités pour l’ASM (56′, 68′, 20-12). Mâcon recolle au score mais Clément Rivier effectue une belle relance. Roudière, décisif face à ses anciens coéquipiers, conclut l’action par un drop (23-12, 75′). Ce sera le score final malgré plusieurs minutes d’arrêts de jeu durant lesquelles les Mâconnais ont cherché en vain l’essai du bonus défensif (23-12).

Le Stade Dijonnais remporte un nouveau derby bourguignon. Malgré de bonnes intentions, les partenaires de Manu Rebelo ont souvent fait des fautes, ce qui les a empêchés d’enchaîner le jeu. Et pourtant, à part de l’orgueil et de la combativité, les Mâconnais n’ont pas proposé grand chose… Comme annoncé, chandelles et jeu d’avants étaient les bases de leur rugby.

Les meilleurs : Paquet, C.Rivier et Vacheret à Dijon ; le paquet d’avants et Fourie à Mâcon.

Retrouvez l’info du Stade Dijonnais (articles, classement, résultats…) sur la page du club !

no images were found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.