Première victoire : le Stade a le sourire

Pour son entrée en lice dans le championnat de Fédérale 1 version 2011-2012, le Stade Dijonnais n’a pas trébuché. Débuter par un derby n’était pas chose aisée, mais les hommes d’Éric Melville et Lipi Sinnott ont été chercher une victoire importante à Mâcon (19-23).

Les Dijonnais peuvent avoir le sourire après leur victoire à Mâcon.

Les Dijonnais ont tout de suite montré qu’ils étaient prêts, réalisant une grosse entame de match avec un essai de Jody Jenneker. Certes, ils n’ont pas réussi à tuer le match, mais ils l’ont contrôlé du début à la fin, en étant rarement mis en difficulté. Ils ont même su trouver les ressources nécessaires dans les moments clés comme cette mêlée à 7 contre 8 où les Stadistes ont pris le dessus sur les Mâconnais.

Une conquête à travailler

Bien évidemment, tout n’a pas été parfait non plus. Les Dijonnais n’ont pas réussi à concrétiser leurs temps forts, notamment lors de la 1ère mi-temps. Avec un peu plus de réussite, le score aurait été bien plus large à la pause. Une conquête chahutée explique en partie cela. Manu Rebelo analysait à la fin du match : « Avec une conquête plus saine on aurait pu faire une meilleure prestation. Mais les Mâconnais nous ont bien gênés. » Des réglages que les joueurs vont devoir améliorer en vue du week-end prochain.

Un second derby plus corsé ?

Sans enlever de valeur à cette équipe de Mâcon, l’USO Nevers sera un tout autre adversaire. Avec un budget avoisinant les 4 millions d’euros (plus gros budget de Fédérale 1), les Nivernais visent clairement la montée en Pro D2. Ils ont également bien lancé leur saison en remportant leur premier match à domicile face à Montluçon (12-10). Après une première saison de rodage en Fédérale 1 (6ème de poule l’an passé), ils se présenteront avec un effectif  impressionnant ce dimanche au Stade Bourillot.

Le Stade Dijonnais a donc débuté son championnat dans une poule qui s’annonce très relevée. Il faudra être plus solide en mêlée et en touche pour remporter ce deuxième derby face à Nevers. C’est en tout cas une belle affiche qui se prépare pour le week-end prochain, et un beau challenge à relever pour le Stade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.