Nouvelle-Zélande-France vu par Didier Retière

Avant de rejoindre la Nouvelle-Zélande, Didier Retière nous a donné son ressenti sur la Coupe du Monde. Ancien joueur du Stade Dijonnais, actuellement entraîneur en charge des avants du XV de France, il nous a livré ses impressions sur l’équipe de Nouvelle-Zélande.

Didier Retière : "Pour eux, la Coupe du Monde est une affaire nationale !"

A l’image du Brésil en football, la Nouvelle-Zélande est LE pays du rugby ! Pourtant, les All Blacks ne comptent qu’un seul titre de Champion du Monde, obtenu en 1987 lors du premier Mondial (victoire face à la France). Cette année plus que jamais, les Néo-Zélandais sont les grands favoris. Didier Retière l’avait annoncé avant son départ : « Les All Blacks et les Wallabies sont les deux favoris cette année. »

Christchurch en mémoire

L’équipe entraînée par Graham Henry aura une motivation supplémentaire. En effet, la Nouvelle-Zélande a subi en février dernier un tremblement de terre qui a touché durement la ville de Christchurch notamment. « Ça contribuera à leur motivation. De plus, la Nouvelle-Zélande est un petit pays de seulement 4 millions d’habitants, donc les joueurs All Blacks ont forcément de la famille ou des amis qui ont été atteints par la catastrophe, » précisait Didier Retière. Le match risque d’être électrique si l’on ajoute les récentes critiques des ‘Kiwis’ liées à la composition du XV de France…

On peut s'attendre à un rude combat entre Français et Néo-Zélandais, notamment en mêlée.

Une affaire nationale

La Nouvelle-Zélande compte des joueurs de grand talent à tous les postes. Certains sont probablement les meilleurs du monde comme Keven Mealamu (talonneur), Richie McCaw (3ème ligne), Dan Carter (ouvreur), ou encore Mils Muliaina (arrière)… Sans oublier l’ancien phénomène toulonnais Sony Bill Williams. Pour Didier Retière, les All Blacks seront sous pression : « Il y a une telle pression, un tel engouement… La Coupe du Monde chez eux, c’est une affaire nationale ! Peut-être pas l’affaire du siècle mais pas loin. » Avec cela, on comprend que les All Blacks n’ont pas le droit à l’erreur à domicile.

Après deux larges victoires face au Japon et au Canada, la France joue demain contre la plus grosse équipe de la poule. Mais le XV tricolore reste la bête noire des Néo-Zélandais en Coupe du Monde. Rien n’est joué d’avance. A Didier Retière et ses joueurs de le prouver demain !

Le match de Coupe du Monde entre la Nouvelle-Zélande et la France aura lieu samedi, à 10h30 du matin, à l’Eden Park d’Auckland.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.