France-Japon vu par Didier Retière

Avant de rejoindre la Nouvelle-Zélande, Didier Retière nous a donné son ressenti sur la Coupe du Monde. Ancien joueur du Stade Dijonnais, actuellement entraîneur en charge des avants du XV de France, il nous a livré ses impressions sur l’équipe du Japon.

Didier Retière : "Le Japon peut brouiller les cartes !"

Entraîné depuis fin 2006 par l’ex-ailier All Black John Kirwan (63 sélections avec les Kiwis), le Japon est en constante progression. Renforcés par des joueurs venus des îles du Pacifique (Tonga, Nouvelle-Zélande, Samoa), les Nippons affichent clairement leur objectif : faire partie des 10 meilleures équipes du Mondial ! Les Japonais, qui organiseront la Coupe du Monde en 2019, figurent au 13ème rang du classement IRB (International Rugby Board).

Le Japon est ambitieux

Didier Retière souligne d’entrée : « Déjà, par rapport à la Coupe du Monde 2007, on s’est rendu compte que les petites nations progressent beaucoup, et sont maintenant tout à fait compétitives. » Le temps des lourdes défaites comme en 1995 face à la Nouvelle-Zélande (145-17) semble révolu. L’entraîneur des avants tricolores se méfie : « On ne peut pas prendre ce match à la légère. Il y a de plus en plus de joueurs de l’hémisphère sud qui viennent jouer au Japon, des Néo-Zélandais, des joueurs des îles du Pacifique… »

Les Bleus devront profiter de leur puissance face aux Japonais, selon Didier Retière. (photo France-Nouvelle-Zélande 2009)

Vainqueur de la Coupe du Pacifique

Les Cherry Blossoms (‘fleurs de cerisier’, surnom donné à l’équipe) ont des qualités, Didier Retière le sait : « C’est une équipe qui joue bien au rugby, qui est bien en place, avec des joueurs qui possèdent une très bonne gestuelle. Le Japon est en pleine évolution et fait de bonnes performances depuis quelques temps. Ils ont gagné la Coupe du Pacifique cette année en battant les Fidji et les Tonga ! » Une preuve supplémentaire des progrès effectués par les joueurs de John Kirwan.

Pour autant, il reste encore beaucoup de travail au Japon avant de pouvoir rivaliser avec des équipes comme la France. « C’est une équipe qui tourne pas mal, mais avec certainement un déficit de puissance. » précise Retière. Le XV de France devra prendre cette équipe au sérieux, car « elle peut brouiller les cartes. »

Début de la Coupe du Monde de rugby pour la France demain à 8 heures du matin, France-Japon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.