Le DFCO plus réaliste

Ecrit par Nicolas Goisque Le 13 novembre 2010 à 01:22

Ce match entre deux équipes classées dans le ventre mou de Ligue 2 a offert un beau spectacle et du suspense. Dijon signe finalement une victoire (3-2) après trois matches de championnat sans inscrire le moindre but.


Le début de la partie est assez fermé et équilibré. Il faut attendre la 20ème minute pour voir la première occasion dijonnaise, mais Ribas est trop court. Sur la même action, le contre de Reims est presque gagnant. Dix minutes plus tard, Ribas frappe par deux fois sans jamais trouver le cadre. Isabey tente d’animer en milieu de terrain et provoque les fautes. Fomen envoie une énorme frappe sur un coup franc lointain dans l’axe. Liébus, le gardien rémois, ne peut que dévier la balle dans les pieds de Paulle qui ouvre le score (1-0, 35ème minute). Avant la mi-temps, Isabey part en contre et tente un tir lobé. Dijon tient défensivement. Ichane, le défenseur du Stade de Reims, commet une faute et récolte un carton jaune juste avant la pause (troisième avertissement pour Reims). Sur le coup franc, le centre de Bauthéac trouve la tête de Ribas qui passe juste à gauche des cages de Liébus.

Padovani, le gardien de but dijonnais, a effectué de nombreux arrêts décisifs.


Dès la reprise, c’est Reims qui se montre dangereux. Le n°7 de Reims Fortes, très en jambe ce soir, perce côté droit mais personne n’est à la réception de sa passe. Padovani est à plusieurs reprises mis à contribution. Reims pousse de plus en plus et obtient deux corners sans conséquence pour le DFCO. Sankharé place une bonne frappe de l’extérieur du pied gauche, bien captée par Liébus (60ème minute). Cinq minutes plus tard, c’est au tour du portier du DFCO de se mettre en action. Sur un coup franc à l’entrée de la surface dijonnaise, Padovani se détend et repousse la balle en corner. Les supporters de Dijon placés derrière la cage sont en ébullition ! Joie de courte durée puisque sur le corner qui suit, Fauré, sans marquage, saute plus haut que tout le monde et smashe la balle de la tête (1-1, 67ème minute). Quelques instants plus tard, Fortes déborde encore et centre mais Bamba écarte le danger. Reims devient dangereux et met à mal les locaux.

Fauré, Toudic et Fortes, le trio gagnant de Reims.


Les Dijonnais ont beaucoup de mal à se trouver et commettent des imprécisions (balles perdues, mauvaises passes). Mais les locaux y croient. Bauthéac sonne alors le réveil de Dijon. D’abord sur un coup franc excentré où il trouve les poings du gardien. Puis, à la 76ème minute, l’attaquant dijonnais déboule sur son côté gauche et déclenche une frappe magistrale qui va se loger dans la lucarne opposée. Dijon croit avoir fait le plus dur en reprenant l’avantage au score. Mais le Stade de Reims, très offensif, réagit immédiatement. A peine une minute après le but dijonnais, l’attaquant rémois Fauré tir un missile à l’extérieur de la surface de réparation. Padovani repousse mais le rebond atterrit dans les pieds de l’opportuniste Toudic qui égalise (2-2, à la 77ème). Encore une fois, tout est à refaire.

Ribas et Padovani, les sauveurs de Dijon.


Tout le public retient son souffle lorsque Fortes part côté droit, mystifie la défense dijonnaise inerte, entre dans la surface et passe en retrait. Mais Toudic rate l’immanquable. Heureusement pour Dijon, Ribas profite de son physique pour faire voler en éclat un défenseur adverse, l’attaquant uruguayen se retrouve seul face à Liébus qui s’incline pour la troisième fois ce soir (3-2, à la 84ème). Le DFCO tient bon et résiste courageusement malgré l’expulsion de Sankharé à quelques minutes de la fin. Même l’entrée en jeu de l’ancien Dijonnais Mickaël Tacalfred ne changera rien. Padovani, en héros, repousse les derniers assauts de Reims avec une double parade rageuse !

Dijon remporte un match qui aurait aussi bien pu tourner en faveur de Reims. Le DFCO a fait preuve de courage et de beaucoup de réalisme pour l’emporter. La défense dijonnaise a été mise à mal ce soir, et sans une grande forme de Padovani, le résultat n’aurait certainement pas été le même… Grâce à cette victoire, le DFCO pointe à la 11ème place du classement de Ligue 2 et envoie Reims dans la zone rouge.


Les meilleurs : Padovani, Bauthéac, Isabey, Ribas à Dijon ; Fauré, Toudic, Fortes à Reims.

Commentez cet article